Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les Ehpad alsaciens se préparent pour Noël

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

A l'horizon des fêtes de fin d'année, les maisons de retraite alsaciennes peaufinent leur protocole sanitaire pour accueillir les proches des résidents et limiter les risques de contamination. Illustration à l'Ehpad de Bouxwiller (Bas-Rhin)

Visite sous cloche dans les Ehpad face au coronavirus. (Photo d'illustration)
Visite sous cloche dans les Ehpad face au coronavirus. (Photo d'illustration) © Maxppp - Lionel Le Saux

Visite réservée à deux membres de la famille, isolement, masques et tests PCR, face à l'épidémie de coronavirus, comment les maisons de retraite alsaciennes se préparent pour les fêtes de fin d'année ? Reportage à l'Ehpad de Bouxwiller (Bas-Rhin) où tout un protocole sanitaire a été mis en place pour accueillir les proches des 98 résidents. 

Visite très limitée

Pour le repas de Noël, la jauge recommandée est de six personnes autour de la table. A l'Ehpad de Bouxwiller, elle se réduit à deux personnes maximum. Les proches du résident doivent prendre rendez-vous auprès de l'établissement entre 13 heures et 16 heures 30. "La famille a la possibilité de voir son parent 20 minutes en face à face", commence Tania Lammel, cadre de santé, "il y a un plexiglas entre, avec deux mètres de distance entre eux."

Impossible d'échanger le moindre cadeau, ni quelconque objet, ni nourriture. La visite se fait évidemment masquée, sans contact visite, avec lavage des mains avant et après. Le tout en-dehors de la chambre du résident. Les visites se font dans trois pièces dédiées. 

Un va-et-vient qui nécessite une logistique importante. "Après chaque visite, l'animatrice nettoie le plexiglas et les tables et d'aère la pièce", détaille Tania Lammel. Au bout des 20 minutes, le résident est raccompagné dans sa chambre et la famille à l'extérieur. 

Sortie sous condition

Les résidents peuvent passer Noël à l'extérieur. Mais les membres de la famille sont invités à respecter quelques conseils. "Ils doivent avoir un comportement d'auto-confinement", prévient Jean-François Pernot, médecin-coordinateur de l'Ehpad, "réaliser un jour avant un test antigénique et puis accueillir son proche avec les mesures barrières.

Espacer les chaises à table, aérer la pièce et porter le masque. A son retour dans l'Ehpad, le résident doit respecter une période d'isolement de sept jours. Une quarantaine qui prend fin avec un test PCR négatif. 

"Cet isolement ne se fait pas de manière prisonnière, mais réfléchit", nuance Hélène Bouchet, cadre de santé, on est quand même face à des êtres humains, comment voulez-vous les laisser en chambre ?" La question est d'ordre déontologique. L'isolement peut être assoupli avec des sorties, mais en marge des lieux d'animation et avec port du masque obligatoire. 

L'isolement est vécu comme un lourd tribu par les 98 résidents. Seulement 5% d'entre eux ont demandé à passer les fêtes à l'extérieur. Du côté des visites, l'agenda de l'établissement est complet jusqu'au 29 décembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess