Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : en Alsace, les Ehpad dans l’œil du cyclone

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Les Ehpad du Bas-Rhin sont dans la tourmente. Les symptômes du coronavirus touchent de plus en plus de résidents comme de soignants. Parfois les équipes ne fonctionnent plus qu'avec la moitié des effectifs. L'Agence Régionale de Santé a annoncé des actions de protection supplémentaires

Carole, aide-soignante dans un Ehpad de la région strasbourgeoise, équipée d'un masque de fortune déposé par une association humanitaire
Carole, aide-soignante dans un Ehpad de la région strasbourgeoise, équipée d'un masque de fortune déposé par une association humanitaire © Radio France - Olivier Vogel

A la maison de retraite St Arbogast, au pied de la cathédrale de Strasbourg, les 90 résidents sont confinés depuis maintenant une dizaine de jours dans leurs chambres de 25m2, près d'un tiers présentent les symptômes du covid. Côté soignants, près de la moitié de l'équipe d'une 50aine de personnes, est à l'arrêt, touchée par le virus. Et malgré le renfort de médecins et d'infirmières retraités, la directrice, Micheline Keiling, qui présente elle même les symptômes du coronavirus, décrit une situation critique, à flux tendu. "Le personnel qui reste est admirable", dit-elle, des sanglots dans la voix, "mais c'est très très difficile, on vit au jour le jour".

La peur au ventre de venir travailler

Il y a aussi l'angoisse de venir travailler, d'être touché par le virus, de le transmettre à sa famille.
Sabine Lebrun est aide-soignante dans un EHPAD du Bas-Rhin et vice-présidente de la fédération nationale santé de la CFTC. Elle décrit des collègues qui voient leurs équipes qui n'en finissent pas de se réduire. "une collègue m'a appelée en me disant qu'elle allait travailler la peur au ventre dans son service où la moitié de l'équipe manque, elle m'a dit que sa cadre s'est mise à pleurer en ne sachant pas comment gérer le service". 

Des protections de fortune

Dans d'autres Ehpad ce sont les protections, des masques notamment, qui manquent. Dans un établissement de la région strasbourgeoise la directrice a d'abord cousu des masques pour son équipe, puis c'est une association humanitaire qui est venue déposer des casques en plexiglas. "C'est mieux que rien", raconte Carole, une aide-soignante, "mais c'est lourd et éprouvant pour les cervicales, à la fin de notre service on a souvent des migraines".

Vendredi, l'Agence Régionale de Santé du Grand Est a annoncé, en lien avec les conseils départementaux, une série de mesures pour renforcer la protection des résidents et des personnels des Ehpad avec " la  mise en  place d’une astreinte médicale 24h/24 et 7  jours/7 dédiée  aux EHPAD, le renforcement de personnels en mobilisant le dispositif d’astreinte d’Infirmiers Diplômés d’Etat de nuit, en mutualisant les personnels sur un territoire ou encore en recourant aux élèves infirmiers, la mise en place à partir de ce mercredi, d'une  plateforme  de  recueil  de  volontariat, l’anticipation des besoins logistiques en matériel de protection ainsi que de solutions de soutien psychologique pour les personnels soignants". L'ARS insiste aussi sur le port obligatoire de masques chirurgicaux pour  tous  les  personnels soignants travaillant  dans les EHPAD. Une recommandation jugée très ironique par certaines équipes qui en manquent toujours.

Les Ehpad dans la tourmente, le reportage d'Olivier Vogel

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu