Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Les EHPAD de Gironde face au défi logistique de la vaccination

-
Par , France Bleu Gironde

Dans une semaine débutera la campagne de vaccination contre le Coronavirus dans les EHPAD de Gironde. Une dernière ligne droite en forme de marathon sanitaire pour les établissements, qui doivent mettre un place une logistique très importante pour ce vaccin. Avec très peu de personnels.

Avant les premières piqûres, les Ehpad vont devoir mettre en place toute une logistique
Avant les premières piqûres, les Ehpad vont devoir mettre en place toute une logistique © Maxppp - maxppp

Dans les EHPAD de Gironde, comme dans de nombreuses entreprises et institutions, beaucoup de salariés sont en congés cette semaine. Or, les directives de l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine sur l'organisation de la campagne de vaccination devrait arriver d'ici la milieu de la semaine.  A quelques jours seulement du lancement de la campagne. Ce qui promet un début d'année sur les chapeaux de roue.

Une logistique particulière

A la différence d'autres campagnes vaccinales ( comme celle contre la grippe par exemple), cette vaccination contre le Coronavirus nécessite toute une procédure à respecter pour les personnels des EHPAD. D’abord le recueil du consentement des résidents, une étape indispensable car ce vaccin n’est pas obligatoire. A ce propos, l'ARS de Nouvelle Aquitaine a prévu autant de doses que de résidents, afin que tous ceux qui le souhaitent puissent avoir accès à ce vaccin.

Les questionnaires de consentement devaient démarrer cette semaine, mais beaucoup de pensionnaires ont rejoint leurs familles pour les fêtes. Il ne sera donc mis en œuvre à grande échelle qu’à partir  de la semaine prochaine. 

Ensuite, il faudra programmer une consultation pré-vaccinale, afin de vérifier que le patient est en mesure de recevoir ce vaccin

Ce n’est qu’à ce moment là que les EHPAD recevront le nombre de doses nécessaires, soit de leur pharmacie de secteur soit directement du CHU de Bordeaux, des structures équipées pour stocker ce vaccin par -80 degrés.  Commencera alors un véritable compte à rebours puisque ce vaccin a une durée de vie de 5 jours après sa décongélation. Il faudra donc avoir réalisé toutes les vaccinations de l’établissement dans ce délai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess