Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les Ehpad redoutent la mort de 100.000 résidents et réclament en urgence des masques

-
Par , France Bleu
France

Dans une lettre envoyée au ministre de la Santé ce vendredi, les professionnels alertent sur le fait que la majorité des contaminations sur cette population âgée fragile est consécutive à la transmission virale de soignants et réclament 500.000 masques par jour.

Les professionnels des Ehpad demandent 500.000 masques pour faire face à l'épidémie de coronavirus Covid-19.
Les professionnels des Ehpad demandent 500.000 masques pour faire face à l'épidémie de coronavirus Covid-19. © Maxppp - Jean-François Frey

Dans une lettre que nos confrères de France Télévision ont pu consulter, les professionnels des Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes alertent sur le fait que la majorité des contaminations au sein des structures est consécutive à la transmission virale de soignants asymptomatiques et ne portant pas de masque. La France compte 450 décès et 12.612 cas de coronavirus confirmés ce vendredi soir, selon un nouveau bilan du directeur général de la Santé. 

Alors que l'épidémie s'étend rapidement, les Ehpad mettent en cause un manque critique de masques pour les membres du personnel qui s'en occupent. Pour l'ensemble de leurs personnels soignants, les Ehpad affirment qu'elles ont besoin de 500.000 masques par jour en France, 60 masques pour un établissent de 80 places, soit cinq masques par jour pour éviter un décès. 

Une moyenne d'âge de 85 ans parmi les résidents

Ces structures accueillent plus d'un million de résidents et bénéficiaires dont l’âge moyen est de 85 ans. "Cumulant en moyenne près de huit maladies chroniques, ceux-ci constituent une cible à très haut niveau d’exposition au risque d'infection au coronavirus Sars-CoV-2", souligne le communiqué. La population de ces établissements "est assortie d’un taux de mortalité de près de 15 %, ce qui pourrait se traduire par plus de 100.000 décès dans l’éventualité d’une généralisation que nous n’osons imaginer", alerte les signataires. Et plusieurs établissements sont déjà durement touchés , comme dans le Doubs à Thise où 11 résidents sont morts depuis le début de l'épidémie de coronavirus.

Le port du masque, une mesure centrale 

Les professionnels insistent sur "l'absolue nécessité de pouvoir recourir à l’hospitalisation dès lors qu’un résident en établissement est suspect d'une infection Covid-19 mettant en jeu son pronostic vital, exceptées les situations de soins palliatifs ou de fin de vie". Selon eux, "la création d’un secteur dédié aux malades du Covid-19, actuellement préconisée" par les directives du ministère dans le cadre de la stratégie de gestion des masques chirurgicaux, leur paraît "totalement inadaptée à la situation réelle des Ehpad".

Le port du masque chirurgical par tous les membres du personnel soignant des Ehpad, résidences et services à domicile, est "une mesure centrale afin d’éviter la transmission virale des soignants aux résidents et ainsi la survenue de cas incidents en quelque lieu que résident les personnes âgées", ajoute le communiqué.

Des initiatives pour accompagner les résidents

Le gouvernement a décidé cette semaine de suspendre toutes les visites de personnes extérieures dans les maisons de retraite, pour protéger les résidents du coronavirus. Une situation d'isolement qui va peser sur le moral des résidents pendant le temps que va durer ce confinement. De nombreuses initiatives sont donc lancées pour permettre de maintenir le lien entre les résidents des maisons de retraite et l'extérieur. A Rouen, les personnes âgées confinées sont invitées à poster des photos et des messages pour leurs proches sur la page Facebook de l'établissement. 

A Mimizan dans les Landes, le projet "Arthrose TV" qui proposait un journal télévisé parodique, réalisé par les résidents de l'Ehpad du Chant des Pins se prolonge pour inviter les spectateurs à réaliser de courtes vidéos à destination des personnes âgées confinées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu