Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les greffés du cœur vaccinés en priorité à Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Près de 150 personnes ayant eu une transplantation cardiaque se sont fait vacciner contre le coronavirus, ce samedi 20 février, au Nouvel hôpital civil de Strasbourg. Une seconde injection très attendue pour ces patients très à risque face au Covid-19.

150 patients greffés du cœur ont reçu la seconde dose du vaccin contre le Covid-19 au Nouvel hôpital civil de Strasbourg.
150 patients greffés du cœur ont reçu la seconde dose du vaccin contre le Covid-19 au Nouvel hôpital civil de Strasbourg. © Radio France - Julien Penot

Pour eux, le vaccin contre le Covid-19 n'est pas une option. Les greffés du cœur sont considérés comme très à risque face au virus. La contamination leur est fatale dans 25% des cas. Près 150 patients ont donc reçu leur seconde dose, ce samedi 20 février, au Nouvel hôpital Civil de Strasbourg.

Patients à risque

"C'est indispensable puisque nous prenons des médicaments qui diminuent notre immunité", déclare Anis, 71 ans, face à l'une des trois salles de vaccination. Greffée du cœur en 2009, elle doit prendre quotidiennement des immunosuppresseurs. "Des anti rejets qui permettent de ne pas rejeter leur greffon", détaille le docteur Eric Epailly, responsable du programme de transplantation cardiaque au CHU de Strasbourg, le revers de la médaille : ils sont plus à risque de faire des infections avec des formes graves." Dans la population générale, le risque de mortalité est 0,4% pour le Covid-19. Pour les patients greffés du cœur, le risque monte à 25%. 

Ainsi, José, 67 ans, greffé du cœur depuis huit ans n'a pas hésité à faire le déplacement depuis Belfort pour se faire vacciner à Strasbourg : "Je viens de faire 150 kilomètres." Certains viennent de la Haute-Saône voire du Luxembourg pour avoir le précieux produit. 

Il n'y a que 24 centres de transplantation cardiaque en France, ce qui réduit le choix justifie le docteur Eric Epailly : "De toute façon, ils viennent chez nous au moins trois fois par an pour leur suivi donc cela ne leur fait pas peur. Ils n'ont pas hésité à faire quelques kilomètres supplémentaires pour être sûr d'être vaccinés."

Une fois vaccinés, les patients sont suivis de près pour vérifier que leur organisme produit bien des anti-corps, même en présence de la greffe. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess