Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les hôpitaux de Drôme et d'Ardèche sont-ils prêts ?

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

Le coronavirus se rapproche. L’épidémie s’étend en Italie. Un bus en provenance de Milan a été confiné ce lundi à la gare routière de Lyon Perrache, parce que le chauffeur présentait des symptômes suspects. Nos hôpitaux de Drôme-Ardèche sont-ils prêts ?

Illustration urgences de Valence
Illustration urgences de Valence © Radio France - nathalie de keyzer

Le ministre de la santé annonçait dimanche soir que 70 hôpitaux supplémentaires seraient mobilisés pour accueillir des malades. Olivier Véran parle d'un hôpital par département, hôpital siège du SAMU, donc en théorie Valence dans la Drôme et Privas en Ardèche.

Mais ces établissements ont reçu le message en même temps que la mesure était annoncée dans les médias. Ni eux, ni l'Agence Régionale de Santé n'étaient en mesure ce lundi de nous donner plus de détails sur les moyens, l'organisation mis en place. 

Objectif affiché : pouvoir accueillir des malades du coronavirus du début à la fin de la prise en charge si besoin. Jusqu'à présent, seuls les plus gros hôpitaux, les CHU de Lyon, Grenoble par exemple, étaient habilités à le faire. Ailleurs, la mission est d'isoler le patient suspect avant le résultat d'examens et son transfert vers un établissement habilité si le coronavirus est confirmé. 

Un protocole déjà en place 

Aux urgences de Montélimar, Aubenas, Annonay, le protocole veut que le patient suspect soit confiné dans une chambre, avec un masque recouvrant la bouche et le nez. Les soignants portent gants et masque également. L’hôpital d'Aubenas a eu à isoler des patients qui rentraient d'Asie il y a 15 jours, des patients qui ont eu de fortes fièvres, des douleurs, mais il s'est avéré que ce n'était pas le coronavirus.

Consigne : appeler le 15

Si vous avez des symptômes grippaux, et que vous rentrez de Chine, d'Italie ou que vous avez été en contact avec un malade confirmé du coronavirus, la consigne c'est d'appeler le 15, pas de se présenter spontanément aux urgences ni chez son médecin traitant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu