Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'AP-HP va déprogrammer quelques opérations non essentielles

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les Hôpitaux de Paris vont reporter jusqu'à 20% des opérations non essentielles "à compter de ce weekend" par précaution. L'AP-HP espère désormais que les nouvelles restrictions annoncées mercredi permettront d'enrayer le rebond épidémique et l'arrivée massive de patients Covid dans les hôpitaux.

L'APHP, sous tension, reporte 20% de ses opérations chirurgicales
L'APHP, sous tension, reporte 20% de ses opérations chirurgicales © AFP - HUMBERT / BSIP

Quelques opérations non essentielles ne pourront pas avoir lieu à Paris et en Ile-de-France. Les Hôpitaux de Paris vont procéder au cas par cas dans la limite maximale de 20% de déprogrammation.

L'AP-HP se prépare à une montée en flèche des hospitalisations pour COVID-19

La direction de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) précise que le  nombre de "patients Covid" hospitalisés à l'AP-HP est passé de 150 début septembre à 330 mercredi et devrait atteindre 600 à la fin du mois, la part de malades admis en réanimation suivant la même courbe : 50 il y a trois semaines, 132 hier et sans doute plus de 200 la semaine prochaine.

L'AP-HP prend les devants

Le directeur adjoint, François Crémieux, indique qu'il souhaitait "à tout prix" éviter de déprogrammer des opérations mais que c'est devenu nécessaire. Rien à voir cependant explique l'AP-HP avec "l'annulation massive" décidée au niveau national juste avant le confinement mi-mars.

L'AP-HP espère désormais que les nouvelles restrictions annoncées mercredi  permettront d'enrayer le rebond épidémique. 

"L'enjeu des 15 prochains jours sera de ne pas devoir passer à 50% d'opérations déprogrammées", a ajouté François Crémieux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess