Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : quels sont les indicateurs qui décideront d'un couvre-feu avancé à 18h dans le Grand Est

La plupart des départements de la région Grand Est s'attendent à devoir appliquer un couvre-feu dès 18h à compter du 2 janvier. Une mesure pour faire face à des données sanitaires qui sont dégradées dans la région. La décision sera prise en concertation avec les élus locaux d'ici 24 à 48 heures.

Le couvre-feu pourrait être avancé à 18h dans de nombreux départements du Grand Est
Le couvre-feu pourrait être avancé à 18h dans de nombreux départements du Grand Est © Radio France - Stéphane Maggiolini

Y aura-t-il un couvre-feu avancé à 18h à compter du 2 janvier ?  C'est la question que se posent la plupart des départements de la région Grand Est. Les départements des Ardennes, de l'Aube, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et les Vosges sont concernés. 

Excepté le Bas-Rhin, tous les départements ont des taux d'incidence qui dépassent les 150 cas pour 100.000 habitants. La préfecture de la région Grand Est annonce ce mercredi 30 janvier, que la décision sera prise d'ici 24 à 48 heures, en fonction de l'évolution des chiffres de l'épidémie.

Lors de son intervention télévisée, mardi soir, le ministre de la santé Olivier Véran avait indiqué que des mesures seraient prises dans les territoires les plus touchés par l'épidémie de Covid-19. De nombreux élus du Grand Est sont favorables à une telle mesure, notamment le président de la région Grand Est, Jean Rottner. Il aurait même préféré une mesure sans attendre le 2 janvier, voire un reconfinement. C'est aussi le sentiment d'un certain nombre d'élus locaux, comme le maire de Reims ou celui de Nancy.

Les indicateurs qui compteront dans la décision

Les chiffres de l'épidémie de Covid-19 sont toujours très hauts dans l'ensemble du Grand Est. L'augmentation est régulière sur l'ensemble des indicateurs depuis le début du mois de décembre. Plusieurs indicateurs seront donc examinés pour prendre la décision d'avancer le couvre-feu. 

Le taux d'incidence est partout en dessous de 250 cas pour 100.000 habitants excepté dans les Ardennes et la Meurthe-et-Moselle. Sur l'ensemble de la région Grand Est, ce taux est proche de 200 alors qu'il est à 126 au niveau national. à la date du 25 décembre.

Le taux d'incidence pour les personnes de plus de 65 ans est à 239 cas pour 100.000 habitants à la date du 25 décembre. Ce taux est supérieur à 200 dans tous les départements, excepté pour le Bas-Rhin (153). C'est dans les Ardennes que ce taux est le plus élevé (328).

Les indicateurs Covid pour les personnes âgées de plus de 65 ans par départements dans la région Grand ESt
Les indicateurs Covid pour les personnes âgées de plus de 65 ans par départements dans la région Grand ESt - Agence régionale de santé du Grand Est

Le taux d'occupation des lits de réanimation par des patients Covid est pris en compte dans la décision, notamment s'il dépasse les 30%. Sur l'ensemble de la région Grand Est, 471 des 600 lits de réanimation sont actuellement occupés, dont 200 par des patients Covid.  "Cette pression devrait augmenter avec le temps, car on s'attend à 3% d'hospitalisation en plus d'ici 15 jours à trois semaines" explique la responsable de l'agence régionale de santé du Grand Est, Virginie Cayré.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess