Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les médecins du travail auront plus de doses et plus de choix de vaccins

-
Par , France Bleu
France

Les médecins du travail recevront bientôt plus de doses de vaccins anti-covid et pourront aussi recourir aux vaccins Pfizer et Moderna, a annoncé ce mercredi la ministre du Travail. Élisabeth Borne veut accélérer la campagne de vaccination des salariés, qu'elle juge encore trop lente.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Emmanuel Claverie

Les services de santé au travail n'auront bientôt plus besoin d'aller se fournir en vaccins auprès des pharmacies. Lors d'un déplacement au siège du groupe aéronautique Safran à Magny-les-Hameaux, dans les Yvelines, la ministre du Travail Élisabeth Borne a annoncé ce mercredi 5 mai que les médecins du travail recevront 100.000 doses de vaccins AstraZeneca ce mois-ci. Ils pourront aussi recourir aux vaccins anti-covid de Pfizer et Moderna. 

5 millions de salariés pourront d'ici deux semaines prétendre à la vaccination

Jusqu'à présent, les services de santé au travail pouvaient vacciner uniquement les salariés de plus de 55 ans avec des doses d'AstraZeneca. Les salariés ne sont pas assez nombreux à profiter des services de santé au travail pour recevoir les injections :  63.000 injections ont été réalisées en service de santé au travail, auprès de salariés éligibles, en dehors des soignants, d'après le ministère du Travail.

Depuis samedi dernier, toute personne majeure souffrant de comorbidité peut se faire vacciner. À partir du 15 mai, toutes celles et ceux qui ont plus de 50 ans pourront aussi recevoir une dose anti-covid, et ce sans critère de santé. "Près de 5 millions de salariés sont concernés", a indiqué le ministère.

Un approvisionnement direct

La ministre du Travail veut donc accélérer la campagne vaccinale en entreprise. Elle assure que l'approvisionnement en vaccins pourra prochainement se faire par un circuit plus direct. Au lieu de devoir chercher des doses de vaccins en pharmacie, les médecins du travail pourront ainsi être livrés. Une expérimentation est en cours "avec plus d'une vingtaine de services de santé au travail pilotes, qui disposent du matériel nécessaire pour la conservation des vaccins Pfizer ou Moderna", a précisé Élisabeth Borne. Selon la ministre, plusieurs services "de grandes entreprises se sont déjà portées volontaires".

Le gouvernement veut ainsi "monter en puissance, en vue de l'ouverture du vaccin à la population générale à partir du 15 juin". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess