Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les médecins s'inquiètent du suivi des malades chroniques

Alors que les médecins libéraux sont submergés par les consultations en lien avec le COVID-19, leurs autres patients, normalement suivis pour des pathologies chroniques, les consultent de moins en moins. Pourtant, leur suivi reste absolument indispensable.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Laurent Martinat

Hypertension, diabète ou problèmes cardiaques : de nombreux malades chroniques atteints par ces pathologies ne consultent plus leur médecin depuis le début du confinement. Bien qu'ils soient régulièrement suivis en temps normal, beaucoup ne demandent plus de conseils à leur praticien. 

Cette attitude inquiète les médecins qui craignent que l'état de santé de ces patients ne se dégrade pendant la période de confinement, d'autant qu'il ne s'agit pas d'un épiphénomène.

50% de consultations "de routine" en moins

Frédérique Nassoy-Stehlin, présidente de l'ordre des médecins du Territoire de Belfort, estime que le nombre de consultations de routine, hors COVID-19, a été divisé par deux depuis début mars. La présidente explique qu'avec l'allongement du confinement annoncé par le gouvernement, les conséquences pourraient être encore plus importantes. 

Pour Anne-Laure Bonis, médecin généraliste et référente régionale du syndicat MG France, l'inquiétude est la même. Elle craint un nouvel afflux massif après la levée du confinement, non pas pour des patients touchés par le coronavirus mais pour des malades chroniques.

Rester en contact avec son médecin traitant

Les médecins invitent alors tous les malades chroniques, atteints de pathologies qui nécessitent un suivi, à prendre contact avec leur médecin traitant pour éviter d'aggraver leur situation. Même si le renouvellement des traitements est désormais automatique dans les pharmacies, l'Ordre des médecins 90 conseille de systématiquement contacter son généraliste ou spécialiste.

Le docteur Nassoy-Stehlin explique également que des mesures ont été mises en place par la plupart des médecins pour permettre le suivi de tous leurs patients. Elle cite la téléconsultation pour les personnes équipées d'ordinateurs ou des créneaux horaires réservés pour des patients sans symptômes du COVID-19.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu