Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les métropoles du Grand Est toujours au dessus des seuils d'alerte

Metz, Mulhouse, Nancy, Reims, Strasbourg : toutes les métropoles du Grand Est sont au-dessus du seuil d'alerte pour les nouvelles contaminations à la Covid-19 publié jeudi 24 septembre par l'Agence Régionale de Santé du Grand Est. Et ce même si départements ne sont pas tous classés en rouge.

Un laborantin effectue un test de dépistage du coronavirus avec un écouvillon
Un laborantin effectue un test de dépistage du coronavirus avec un écouvillon © Radio France - Marc Bertrand

La progression de l'épidémie de Coronavirus se mesure d'abord en chiffres, et notamment par le biais des indicateurs que livrent quotidiennement l'Agence régionale de santé du Grand Est. Dans les données publiées jeudi 24 septembre, le taux d'incidence pour les métropoles du Grand Est est toujours au-dessus du seuil d'alerte fixé à 50 nouveaux cas pour 100 000 habitants sur 7 jours glissants. Si les données par départements sont moindres, dans les métropoles comme  Metz, Mulhouse, Nancy, Reims, et Strasbourg on est au dessus des seuils. Et dans certaines l'épidémie est en forte hausse.

Les métropoles où le taux ne cesse de grimper en flèche

Malgré les mesures prises dans de nombreuses villes, les taux de contamination continuent de progresser dans les métropoles de Reims, Strasbourg et Metz, et ce beaucoup plus fortement que dans le reste des départements où sont situées les villes.

C'est dans la Métropole de Reims que le taux de contamination est le plus élevé. Ici, l'Agence régionale de santé dénombre 151,3 cas pour 100 000 habitants à la date du 21 septembre, alors que ce taux est à 88,5 pour le département de la Marne.

Coronavirus : le taux d'incidence à Reims et dans la Marne continue de progresser à la date du 21 septembre
Coronavirus : le taux d'incidence à Reims et dans la Marne continue de progresser à la date du 21 septembre - Agence régionale de santé Grand Est

Dans la métropole de Strasbourg, le taux de contamination est lui aussi toujours à la hausse, malgré les mesures de plus en plus contraignantes. Ici, l'Agence régionale de santé dénombre 92,4 cas pour 100 000 habitants à la date du 21 septembre, alors que ce taux est à 88,5 pour le département du Bas-Rhin.

Le taux d'incidence progresse toujours à Strasbourg et dans le Bas-Rhin à la date du 21 septembre.
Le taux d'incidence progresse toujours à Strasbourg et dans le Bas-Rhin à la date du 21 septembre. - Agence régionale de santé

Dans la métropole de Metz, on observe aussi une hausse du taux de contamination, bien au delà de celui observé pour le département de la Moselle. Ici, l'Agence régionale de santé dénombre 64,8 cas pour 100 000 habitants à la date du 21 septembre, alors que ce taux est à 35,2 pour le département du la Moselle.

Coronavirus : les taux de contamination à Metz et en Moselle sont en hausse à la date du 21 septembre
Coronavirus : les taux de contamination à Metz et en Moselle sont en hausse à la date du 21 septembre - Agence régionale de santé

Les métropoles où on observe une baisse

Dans deux métropoles du Grand Est le taux de contamination est pour la première fois depuis plusieurs semaines en baisse.

Dans la métropole de Nancy, où la progression avait été importante, des mesures drastiques ont été engagées. L'Agence régionale de santé dénombre 65,5 cas pour 100 000 habitants à la date du 21 septembre, alors que ce taux est à 52 pour le département du la Meurthe-et-Moselle.

Les taux d'incidence dans la métropole de Nancy et en Meurthe et Moselle en baisse à la date du 24 septembre
Les taux d'incidence dans la métropole de Nancy et en Meurthe et Moselle en baisse à la date du 24 septembre - Agence régionale du Grand Est

Dans la métropole de Mulhouse, où l'épidémie a été la plus virulente début mars, l'Agence régionale de santé dénombre 57,1 cas pour 100 000 habitants à la date du 21 septembre, alors que ce taux est à 36,4 pour le département du Haut-Rhin.

Le taux d'incidence baisse à Mulhouse et dans le Haut-Rhin à la date du 21 septembre
Le taux d'incidence baisse à Mulhouse et dans le Haut-Rhin à la date du 21 septembre - Agence Régionale de Santé
Les zones d'alerte rouge en France au 23 septembre 2020
Les zones d'alerte rouge en France au 23 septembre 2020 © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess