Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les personnes confinées près d'Aix-en-Provence vont être de nouveau testées

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu

La découverte d'un test positif au coronavirus sur un Belge, qui faisait partie du deuxième avion de rapatriés de Wuhan, oblige à renouveler les examens sur tous ceux qui étaient présents dans l'appareil. Les personnes confinées actuellement près d'Aix-en-Provence vont de nouveau être contrôlées.

L' IHU Méditerranée Infection, situé sur le site de l'Hôpital de la Timone, à Marseille, gère la surveillance des personnes confinées aux Milles et à Carry-le-Rouet.
L' IHU Méditerranée Infection, situé sur le site de l'Hôpital de la Timone, à Marseille, gère la surveillance des personnes confinées aux Milles et à Carry-le-Rouet. © Radio France - Valérie Vrel

Le ministère belge de la Santé, a annoncé mardi 4 février, qu'un premier cas de coronavirus a été détecté sur un des neuf ressortissants belges rapatriés dimanche de Wuhan, en Chine. Ce patient qui "ne présente pour le moment aucun signe de maladie" était présent dans l'avion qui a atterri à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, avec 250 personnes à bord, dont 65 Français. 

Actuellement, 76 passagers de cet appareil sont confinés aux Milles, près d'Aix-en-Provence, à l'école nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers. Tous ont subi des tests, qui se sont révélés négatifs, mais "de nouveaux examens vont être menés après la découverte de ce cas de coronavirus sur un Belge", assure Philippe Brouqui, chef de pôle à l'IHU Méditerranée Infection, qui gère la surveillance des personnes en quarantaine.

"ll y a, dans toute maladie, une période d'incubation."

Le professeur assure que le patient belge n'avait pas été testé en France. Il y a eu un transfert de bord à bord, l'homme est directement monté dans l'avion en partance pour la Belgique, après avoir débarqué de celui qui s'est posé à Istres, dimanche. "C'est important de re-tester les personnes confinées aux Milles, car il y a, dans toute maladie, une période d'incubation et quand on teste 4 ou 5 jours après, il peut parfois y avoir des résultats différents", ajoute Philippe Brouqui.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu