Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les petits villages alsaciens loin d'être épargnés par l'épidémie

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Bourgheim, Bischoffsheim, Grendelbruch... Des petites communes bas-rhinoises de moins de 2.000 habitants qui affichent des taux d'incidence égaux voire même supérieur à ceux de l'Eurométropole de Strasbourg. Preuve que l'épidémie de coronavirus n'épargne pas les campagnes.

Le coronavirus n'épargne pas les petites communes alsaciennes, comme ici à Bourgheim (photo d'illustration)
Le coronavirus n'épargne pas les petites communes alsaciennes, comme ici à Bourgheim (photo d'illustration) © Radio France - Julien Penot

Le coronavirus n'est pas réservé qu'aux grandes villes. Lorsqu'on regarde de plus près la carte de Santé Publique France, on note que plusieurs petites communes alsaciennes sont même plus impactées que Strasbourg, Mulhouse ou Colmar. C'est le cas par exemple de Bourgheim, Bischoffsheim ou Grendelbruch qui atteignent un taux d'incidence de plus de 1 000 cas pour 100 000 habitants. 

Des taux d'incidence aussi élevés qu'en métropole

A Ottrott, commune à l'Ouest d'Obernai, le taux d'incidence dépasse les 500 cas pour 100 000 habitants. Des chiffres qui inquiètent les riverains. "On a les chocottes comme tout le monde", lâche l'un des clients de la supérette du village. Lydia, la gérante du magasin, a son explication : "Les gens travaillent à Strasbourg, Obernai, Mulhouse, et forcément cela revient dans les petites villages."

Qu'on rassemble 30 personnes à Mulhouse, ou 30 à Grendelbruch, la finalité est la même" - Jean-Philippe Kaes, maire de Grendelbruch

A quelques kilomètres de là, à Grendelbruch, village où le taux d'incidence dépasse les 1 000 cas pour 100 000 habitants, Laurie a une autre explication : "Dans les villages, on a plus tendance à être proche les uns des autres, et faire moins attention qu'en ville."

Pour le maire de la commune, Jean-Philippe Kaes, l'épidémie est la même pour tout le monde, village ou grande ville. "Ce n'est pas parce qu'on habite un peu retiré qu'il nous arrive rien, on doit être aussi sur le qui-vive", déclare l'édile. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess