Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les pharmaciens attendent de pouvoir vendre des masques de protection

-
Par , France Bleu

Depuis les déclarations d'Édouard Philippe ce dimanche 19 avril, les pharmaciens n'attendent qu'une chose : pouvoir distribuer des masques. Ils pourraient devenir obligatoires, notamment dans les transports en commun.

Masques en tissu - image d'illustration.
Masques en tissu - image d'illustration. © Radio France

Hier, lors de son allocution, Édouard Philippe a laissé entendre que les masques pourraient devenir obligatoire notamment dans les transports en commun, alors ce lundi 20 avril, les pharmaciens n'attendent plus que le feu vert pour pouvoir en distribuer. 

Déjà 200.000 masques livrés aux officines

Depuis la levée du décret de réquisition des masques par l'État fin mars, les grossistes et les centrales d'achat tentent de fournir les pharmacies. Le groupe Pharmacop a livré 200.000 masques à ses 250 officines, mais pas question de faire de profits ou de distribuer des masques FFP2 ou chirurgicaux tant que les besoins des soignants ne seront pas assurés. Édouard Philippe a assuré hier soir qu'un excédent inédit de masques allait permettre "d'élargir la politique de distribution".

Et les masques en tissu ?

Le ministre de la santé, Olivier Véran, a salué la réorientation de l'industrie "d'une centaine d'entreprises sur notre territoire" :

8 millions de masques ont été produits la semaine écoulée dans notre pays. - Olivier Véran, ministre de la santé

Les pharmacies voudraient aussi pouvoir distribuer des masques en tissus. Problème : il ne s'agit pas de matériel médical ou de produits de santé. Il faudrait donc attendre une décision gouvernementale pour en autoriser la commercialisation en pharmacie. Aujourd'hui, les collectivités peuvent en commander et en distribuer mais pas les officines.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu