Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les pharmaciens, les sages-femmes et les infirmiers autorisés à vacciner à partir de ce vendredi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Un décret paru ce vendredi au Journal officiel autorise les pharmaciens, les sages-femmes et les infirmiers à vacciner, a annoncé Olivier Véran, ministre de la Santé. Ils pourront s'occuper des "personnes ayant plus de 50 ans et présentant une comorbidité".

La vaccination contre le Covid-19 sera autorisée dans les pharmacies "à compter de la semaine du 15 mars" a annoncé le gouvernement le 4 mars 2021 (illustration).
La vaccination contre le Covid-19 sera autorisée dans les pharmacies "à compter de la semaine du 15 mars" a annoncé le gouvernement le 4 mars 2021 (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/PRESSE OCEAN/Olivier Lanrivain

Le vaccination contre le Covid-19 est autorisée depuis ce vendredi dans les pharmacies a annoncé Olivier Véran, ministre de la Santé, sur BFMTV confirmant avoir signé le décret paru au Journal officiel. Les sages-femmes et les infirmiers sont également autorisés à vacciner "les personnes ayant plus de 50 ans et présentant une comorbidité". Dans les faits, le temps de passer commande et de recevoir les doses, la vaccination ne commencera dans les pharmacies que le lundi 15 mars, comme l'avait évoqué le Premier ministre Jean Castex lors de son point presse jeudi soir. Cela pourrait commencer un peu plus tôt dans "les 18 départements à la plus forte circulation épidémique" où les premiers flacons seront envoyés dès jeudi 11 ou vendredi 12 mars, indique une note envoyés aux professionnels de santé dimanche.

Pas besoin de prescription médicale

Les patients concernés n'ont "pas besoin d'une prescription médicale" et peuvent se rendre "directement en officine" pour y recevoir le vaccin AstraZeneca

Les pharmaciens, les sages-femmes sont autorisés à prescrire et injecter le vaccin, de même que les infirmiers qui peuvent à présent vacciner sans qu'un médecin soit systématiquement présent. Les pharmaciens peuvent "prescrire les vaccins (...) à toute personne", sauf à celles "présentant un trouble de l'hémostase" et aux femmes enceintes, précise le texte. Ces dernières doivent passer par les sages-femmes, qui peuvent également prescrire un vaccin à "l'entourage" des parturientes et du nouveau-né.

Conditions

Ces professionnels de santé peuvent aussi "administrer les vaccins (...) à toute personne", sauf à celles "ayant des antécédents de réaction anaphylactique", soit à "un des composants de ces vaccins", soit "lors de la première injection". 

Une condition reprise à l'identique pour les infirmiers, qui peuvent utiliser sans supervision les vaccins à vecteur viral comme celui d'AstraZeneca, mais doivent s'assurer "qu'un médecin puisse intervenir à tout moment" pour ceux à ARN messager (Pfizer ou Moderna).

Les personnes de 50 à 74 ans qui n'ont "pas de pathologie particulière" pourront se faire vacciner "à compter de mi-avril". 

Le calendrier vaccinal contre la Covid-19.
Le calendrier vaccinal contre la Covid-19. © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess