Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les pharmacies du Puy-de-Dôme ont du mal à se fournir en masques

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Se protéger, protéger les autres, ce sera encore plus vrai à partir du 11 mai, date du déconfinement. Depuis le week-end dernier, les pharmacies sont autorisées à vendre des masques en tissu réutilisables. Sauf que pour le moment les industriels sont débordés et les livraisons retardées.

Enseigne de pharmacie
Enseigne de pharmacie © Radio France - Jade Peychieras

Les pharmacies avaient été prises d'assaut au début de la crise sanitaire. Le gel hydroalcoolique était alors une denrée rare. Aujourd'hui, elles font face à une nouvelle demande. Habilitées depuis le week-end dernier à vendre des masques, les clients affluent. Si les officines ont bien passé les commandes, les livraisons se font attendre. Nicolas Verdier, pharmacien à Clermont-Ferrand et président de l'USPO 63, syndicat qui représente environ 200 officines sur 260 dans le Puy-de-Dôme, fait le point.

Des fournisseurs débordés

Tout le monde veut se procurer des masques en ce moment et tout le monde court chez son pharmacien. Nicolas Verdier, dont l'officine est située à Clermont-Ferrand, en sait quelque chose : _"_Tous les jours, plusieurs fois par jour, on a des clients qui viennent nous en demander". Le problème, c'est qu'il n'a pas les masques en question, pas encore ! Comme la plupart de ses confrères, Nicolas Verdier a appelé les industriels avec lesquels il est autorisé à travaillé et ces derniers "sont débordés". Aujourd'hui, il lance un appel aux clients : "Vous pouvez nous téléphoner. Mais ne vous déplacez pas surtout, ne sortez pas juste pour nous demander si on a des masques".

Prêts à temps ?

"Nous serons dans les temps" assure Nicolas Verdier qui compte sur ces masques pour le 11 mai. En attendant, il rappelle que tous les pharmaciens sont soumis aux mêmes consignes très strictes : "On doit se fournir auprès d'industriels. On n'a pas le droit de vendre des masques faits maison. Il y a plusieurs catégories de masques qui sont normés. La catégorie 1 est réservée aux professionnels en contact avec le public, la catégorie 2 s'adresse au plus grand nombre".

Ces masques en tissu, qui portent un logo obligatoire rond bleu blanc rouge, sont réutilisables après avoir été lavés en machine pendant 30 minutes à 60°C.

Logos obligatoires sur les masques vendus dans les pharmacies
Logos obligatoires sur les masques vendus dans les pharmacies - Ministère de l'économie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess