Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : "On a été lâché dans l'arène sans aucune protection" témoigne un pharmacien parisien

-
Par , France Bleu Paris

La propagation du Covid-19 touche désormais les officines. Plusieurs pharmaciens sont contaminés, l'un d'entre eux est hospitalisé. La profession estime être l'une des plus exposée au virus et dénonce des mesures sanitaires tardives et insuffisantes pour faire face à la contagion.

Si les masques sont en rupture pour les clients, ils le sont aussi pour les pharmaciens.
Si les masques sont en rupture pour les clients, ils le sont aussi pour les pharmaciens. © Radio France - Laurent Gallien

Une première pharmacie vient de fermer ses portes en Île-de-France. "La décision a été prise après la suspicion de contamination d'un membre de l'équipe" explique le président du conseil de l'ordre régional des pharmaciens Bruno Maleine. Selon lui, "d'autres officines pourraient décider de fermer". 

Plusieurs pharmaciens ont déjà été contaminés et la situation pourrait bien s'aggraver. "On va tomber comme des mouches" explique Anne Montfajon, pharmacienne à Taverny dans le Val d'Oise. Elle a elle-même contracté le virus depuis une semaine et demi. "C'est épuisant. Je suis bourrée de courbatures, je commence à ne plus rien sentir" explique-t-elle. La pharmacienne en est sure, elle a bien attrapé ce virus en faisant son travail. "Certainement ! Les gens viennent nous parler, éternuent... Et l'État le savait. On commence à mettre des plexiglas dans les pharmacies, des obligations de rester à l'extérieur, mais tout ça est fait dans l'urgence maintenant". 

Les pharmaciens surexposés et mal équipés

Des mesures jugées tardives mais également complètement inadaptées pour la profession d'après Michael Zazoun, pharmacien sur la place de la Bastille. "On est surexposés par ce qu'on voit plus d'une centaine de personnes chaque jour. Dans ma pharmacie les masques sont autorisés depuis le 15 mars. _On a le droit à 18 masques par pharmacien_. J'ai trois préparateurs qui, eux, n'ont pas le droit officiellement à des masques. Ça veut dire que soit je ne protège pas mon personnel, soit je ne me protège pas." 

Je ne suis pas inquiet de contracter le coronavirus. Je pense que je l'ai déjà

Michael Zazoun considère avoir été abandonné par les autorités sanitaires. "_On a clairement été lâché dans l'arène sans aucune protection_. Je ne suis pas inquiet de contracter le coronavirus. Je pense que je l'ai déjà". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu