Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les précautions à prendre pour faire ses courses en limitant les risques

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

En cette période de confinement, faire ses courses est l'une des rares possibilités de sortir de chez soi. Mais c'est aussi l'une des principales occasions de transmettre ou d'attraper le coronavirus. Quelques précautions simples permettent de limiter les risques.

Des vitres sont installées entre les caissières et les clients pour les protéger contre le coronavirus
Des vitres sont installées entre les caissières et les clients pour les protéger contre le coronavirus © Maxppp - Jean-Michel Mart

Aller faire ses courses en cette période de confinement est l'une des rares occasions encore permises de sortir de chez soi. Mais c'est aussi une source d'anxiété et de questionnements, alors qu'on doit limiter au maximum les contacts humains et éviter la propagation du virus. Quelles sont les mesures de précautions à prendre quand on sort se ravitailler ? Voici les réponses aux principales questions que vous pouvez vous poser. 

Dois-je prendre mes sacs ?

Comme il s'agit de limiter au maximum les contacts, c'est une très bonne idée de prendre ses propres cabas pour aller faire ses courses en grande surface ou au marché. Dans certains supermarchés, il n'y a pas forcément de personnel suffisant pour désinfecter les paniers ou les chariots. Les mains des clients qui les utilisent ont été en contact prolongé avec les poignées. Certaines moyennes surfaces ont d'ailleurs décidé d'enlever les caddies et paniers mis à disposition.

Faut-il s'équiper de gants ?

Non, répond clairement le ministère de la Santé sur son site. "Les gants peuvent également servir de support au virus après souillage par des gouttelettes (les sécrétions respiratoires qu’on émet quand on tousse, éternue, ou discute), qui sont le moyen de transmission du coronavirus." Les études scientifiques divergent sur la durée de persistance du virus en fonction des surfaces. Une étude publiée le 17 mars dans la revue médicale New England of Journal Medicine explique que le coronavirus peut rester sur les emballages en plastique pendant deux à trois jours, 24h sur ceux en carton. Mais ce n'est pas pour autant que les gants sont préconisés pour aller faire ses courses. 

Tous les spécialistes sont unanimes : la seule barrière efficace c'est de se laver les mains avant d'aller au supermarché ou chez vos commerces de proximité et se les laver en rentrant à la maison. Mettre des gants peut même accroître les risques, puisque cela peut faire oublier certaines précautions. On risque de se contaminer au moment de les retirer et de manipuler par exemple son téléphone avec sa main gantée. 

Dois-je mettre un masque pour aller faire mes courses ? 

Il n’est pas recommandé de porter un masque pour vos sorties si vous n’êtes pas malade. Le respect des mesures barrières est à prioriser selon les autorités, la plupart des masques ne garantissent pas une protection face au virus. Le directeur général de la Santé rappelle que "seul le personnel soignant, et les malades dans leur chambre ont besoin de porter un masque". "Les gens sont tout le temps en train de manipuler leur masque (...) et c'est potentiellement en le manipulant qu'on se contamine, puisque par hasard si on a croisé le virus, il y a du virus sur le masque", a expliqué le Directeur générale de la Santé en France Jérôme Salomon. Et le risque est similaire pour les gants.

Peut-on être infecté en touchant un chariot ou un produit contaminé ?

Pour limiter les risques, mieux vaut toucher le moins de choses possible quand vous faites vos courses. Mais il faut surtout bien garder à l'esprit que le virus entre dans le corps à travers les muqueuses : la bouche, le nez, les yeux. Il faut donc faire attention à ne pas se toucher le visage pendant la durée des courses et bien se laver les mains une fois rentré chez soi. 

La distance d'un mètre est-elle suffisante ?

A chaque entrée de magasin, il y a désormais des affiches mentionnant qu'il faut respecter une distance d'un mètre entre les clients, des marques au sol ont aussi été mises en place. Les commerces régulent le nombre de personnes à l'intérieur pour éviter les contacts rapprochés. La distance d'un mètre à respecter est importante et suffisante pour limiter les risques. C'est par les postillons que se transmet principalement le coronavirus, il faut donc un contact direct avec une personne malade pour transmettre la maladie. Pour qu'il y ait transmission, il faut une proximité immédiate pendant plusieurs minutes. 

Peut-on être infecté en mangeant un aliment contaminé ?

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, l'ANSES, rappelle que le coronavirus est sensible aux températures de cuisson : "un traitement thermique à 63°C pendant 4 min (température utilisée en liaison chaude en restauration collective) permet de diviser par 10 000 la contamination d’un produit alimentaire". Une personne infectée peut contaminer les aliments en les préparant ou en les manipulant avec des mains souillées, ou en les exposant à des gouttelettes infectieuses lors de toux et d’éternuements. 

Appliquées correctement, "les bonnes pratiques d’hygiène sont une manière efficace de prévenir la contamination des denrées alimentaires par le virus",termine l'ANSES. Dans le contexte actuel, mieux vaut appliquer les règles habituelles par rapport aux fruits et légumes crus, notamment les laver puis les éplucher. Inutile de les désinfecter, et surtout ne pas les passer à l'eau de javel.

Que dois-je faire en arrivant chez moi ?

Comme on vous le disait, le virus peut survivre plusieurs heures sur les emballages qu'ils soient en carton, ou les surfaces en plastique. La première chose à faire, c'est bien sûr de se laver les mains. Pour limiter les risques, les professionnels conseillent d'enlever tous les emballages cartons ou plastiques, comme pour les produits frais (yaourts, œufs, beurre, etc.) avant de les mettre dans vos placards ou votre frigo. Surtout, se laver les mains entre chaque opération.

Faut-il privilégier les drive ou les livraisons à domicile ?

Les produits livrés à domicile ou achetés en dans les Drive, sont souvent issus des rayons de supermarchés. Les risques qu'ils soient contaminés sont les mêmes que lorsque l'on fait ses courses soi-même. Il faut donc respecter les mêmes gestes barrières. Pour autant, la livraison à domicile est une solution à privilégier pour les personnes âgées, car elle permet de diminuer les contacts directs et de rencontrer de potentiels malades. 

Retrouvez toutes nos infos pratiques en période de confinement dans notre article actualisé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess