Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : les services psychiatriques mobilisés à distance

Par

Les patients atteints de troubles psychiatriques ont vu leur suivi s'adapter ces derniers jours. Face aux mesures sanitaires en vigueur, les consultations ne se font plus en face à face avec les praticiens. Et les hospitalisations sont revues à la baisse.

Photo d'illustration - © Radio France Photo d'illustration - © Radio France
Photo d'illustration - © Radio France © Radio France - Florence Gotschaux

"La quasi-totalité des consultations se fait soit par Skype soit par téléphone. Il n'y a plus aucun suivi physique de patients atteints de maladie chronique ou de patients qui viennent en psychothérapie__". La psychiatre Rachel Bocher l'explique clairement : les services psychiatriques se sont adaptés ces derniers jours face à la diffusion du coronavirus. Le suivi des traitements se fait désormais à distance, sauf en cas de crise, avec des rendez-vous réguliers mis en place aussi bien dans les services hospitaliers et extra-hospitaliers. Celle qui est également présidente de l'INPH (Intersyndicat National des Personnels Hospitaliers) ajoute "les hôpitaux de jour et les centre de rééducation et de remédiation sont également fermés". 

Publicité
Logo France Bleu

Des hospitalisations "les plus courtes possibles"

Et plus que de s'adapter, les services anticipent depuis trois semaines la vague de Covid-19 à venir. Dans plusieurs établissements, des unités de confinement ont été mis en place pour les patients qui, en plus de troubles psychiatriques, seraient touchés par le virus. Il a donc parfois fallu prévoir de la place pour installer ces espaces. "On a fait en sorte que les hospitalisations soient les plus courtes possibles__. On a également fait appel à l'environnement familial et social des patients. Et on essaye de faire en sorte que les sorties correspondent à une stabilisation psychique" développe Rachel Bocher. 

Et si, comme l'explique la psychiatre, "on limite les entrées en hospitalisation, on fait en sorte que les patients soient suivis en ambulatoire", tous les établissements n'offrent pas la même qualité de suivi. "Si les équipes sont au complet, si l'on a l'équipement adapté, on peut assumer des durées de séjours moins longues. Mais cette crise du Covid-19 va bien mettre en lumière les dysfonctionnements et les hétérogénéités de fonctionnement sur le territoire".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu