Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les touristes s’inquiètent, les voyagistes rassurent mais s’attendent à des annulations

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors que l'OMS parle d'une probable "pandémie", les touristes s'inquiètent et se demandent s'ils doivent annuler leurs voyages. Les voyagistes promettent des infos en temps réel et la plus grande transparence.

Les touristes s'interrogent "faut-il partir ou pas ?" à cause du coronavirus.
Les touristes s'interrogent "faut-il partir ou pas ?" à cause du coronavirus. © Maxppp - (illustration)

L'épidémie de coronavirus s'est accélérée lundi à travers le globe. Le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie" ont estimé les scientifiques de l'OMS, l'organisation mondiale de la santé basée à Genève. Dans le monde, les bilans sont en forte hausse de la Corée du Sud à l'Iran. En Europe, l'Italie, qui compte désormais sept morts, est devenue le premier pays du continent à mettre en place un cordon sanitaire autour d'une dizaine de villes du Nord. En France, un car venu d’Italie a été stoppé à Lyon en raison d'une suspicion de coronavirus à son bord, son chauffeur a été transporté vers un hôpital.

Des voyages au Vietnam, en Toscane et même à Nice repoussés  

Et évidemment, l'industrie du tourisme va en pâtir. Les tour-opérateurs ont déjà des retours de touristes ayant des doutes sur leurs voyages.  Dans certaines agences le téléphone n'arrête pas de sonner. Notamment parce qu'on est en saison haute pour l'Asie. Pour la Chine, c'est simple, le SETO (Syndicat des tour Opérateurs) a décidé de prolonger la suspension des départs jusqu’au 31 mars. Mais les pays voisins posent questions, la péninsule indochinoise notamment et surtout le Vietnam. Certains touristes ont simplement préféré annuler eux-mêmes. 

La semaine passée, il y a eu des appels sur l'Egypte, où il y a un seul cas recensé pour le moment mais la destination est prisée en cette période de l'année. Et puis, avec l'Italie touchée le virus se rapproche et les questions se multiplient. Des Albigeois ont préféré notamment repousser leur voyage en Toscane au mois d'avril et mai. Mais les destinations françaises aussi sont touchées. Des Tarnais ont également annulé des séjours carnaval à Menton et Nice, des villes frontalières de l’Italie. 

Recouper les infos et être transparent 

Verdié Voyages est un voyagiste créé et basé à Rodez et qui a 40 agences partout en France et surtout en Occitanie. 170.000 personnes voyagent chaque année avec Verdié. Et dans l’entreprise aveyronnaise, on prône la transparence avec les clients et une information rapide et recoupée. "Nous suivons cette crise tous les jours, au contact des directives données par le ministère des affaires étrangères mais pas seulement" explique Martin Benoist  directeur de production chez Verdié Voyages. "Nous sommes aussi au contact avec nos correspondants dans les pays contaminés et par le syndicat des Tour-Opérateurs ( le SETO) . Les voyageurs s’inquiètent et s’informent et ils comptent sur nous pour avoir une information en temps réel. C’est normal et légitime. Il y a des voyageurs qui nous font part de leur doutes et qui nous disent « nous songeons à annuler, nous attendons des nouvelles de votre part. »" 

Martin Benoist directeur de production chez Verdié Voyages en Aveyron.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu