Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : "les vaccinodromes sont de la poudre aux yeux", selon le président des pharmaciens du Bas-Rhin

-
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

"Donnez-nous des doses, nous sommes prêts à vacciner" : c'est le cri du coeur du président de la chambre syndicale des pharmaciens du Bas-Rhin, Alain Boetsch. Il explique que les vaccinodromes promis par le gouvernement sont inutiles pour le moment.

Le vaccinodrome installé dans le stade Vélodrome à Marseille.
Le vaccinodrome installé dans le stade Vélodrome à Marseille. © Maxppp - Franck PENNANT

"De la poudre aux yeux" : Alain Boetsch, le président de la chambre syndicale des pharmaciens du Bas-Rhin ne mâche pas ses mots quand France Bleu Alsace lui demande en ce mercredi 24 mars ce qu'il pense des vaccinodromes promis par le gouvernement. "Les médecins et les pharmaciens ne sont pas livrés en vaccins. Il s'agit d'effets d'annonce qui ne seront pas suivis de faits réels. Si c'était possible, donnez les vaccins aux médecins et aux pharmaciens, nous sommes prêts à faire le travail." Alain Boetsch conclut qu'il est "inutile de faire monter de grosses structures et de faire déplacer les gens alors que les médecins et les pharmaciens sont des structures de proximité."

"Je suis fâché, parce que ces vaccinodromes, ce n'est que de la poudre aux yeux", explique le président de la chambre syndicale des pharmaciens du Bas-Rhin.

Des doses supplémentaires dans les pharmacies dans 15 jours

Dans le Bas-Rhin, la vaccination peut enfin commencer dans les pharmacies le 24 mars après l'arrivée de quelques doses. Mais le nombre est limité pour l'instant. Une vingtaine de personnes pourront être vaccinées dans chaque officine volontaire. Le président de la chambre syndicale des pharmaciens du Bas-Rhin n'attend pas de nouvelles livraisons avant une quinzaine de jours. Dans le Haut-Rhin, les livraisons de vaccins dans les pharmacies ne sont pas encore arrivées à la date du 24 mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess