Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les vétérinaires des Pays de la Loire prêts à vacciner, "on est capable de s'organiser"

Les dentistes et les vétérinaires vont pouvoir vacciner contre la Covid-19. La Haute Autorité de Santé vient de rendre un avis favorable sur la question. C'est au gouvernement de valider cette possibilité. L'ordre des vétérinaires en Pays de la Loire accueille cette option avec bienveillance.

Vétérinaires (illustration)
Vétérinaires (illustration) © Maxppp - Marc OLLIVIER

Les chiens, les chats, les lapins .... et peut-être les humains ! La Haute Autorité de Santé s'est dite favorable vendredi, au fait que les vétérinaires puissent vacciner des patients contre la Covid-19. L'objectif étant d’accélérer la campagne de vaccination dans le pays. Le gouvernement doit désormais trancher cette question. 

Cela concernerait les 1.400 vétérinaires de notre région, et l'idée n'est pas forcément mauvaise d'après Hervé Bossy, président de l'ordre des vétérinaires dans les Pays de la Loire. "Quand on traite des animaux pour une maladie, 80% des traitements pour eux sont initiés par des injections que nous pratiquons. Il est probable que nous fassions plus d'injections chaque jour que les médecins généralistes. Notre connaissance de l'anatomie nous permet de piquer sans trop de danger" explique le professionnel. "Un mammifère est un mammifère : il a des muscles, il a des os, il a des articulations" poursuit Hervé Bossy.

Une suite logique

En mars 2020 déjà, au début de l'épidémie de coronavirus, les vétérinaires faisaient partie des premiers professionnels de santé engagés dans la bataille. "On a montré qu'on pouvait rendre service avec abnégation. De nombreux vétérinaires ont donné aux hôpitaux des consommables : des blouses, des masques, des gants, des anesthésiques qui pour certains ont été utilisés en réanimation humaine. Nous avons prêté des respirateurs et des concentrateurs en oxygène, donc c'est une reconnaissance de l'importance du vétérinaire dans le domaine de la santé publique" estime Hervé Boussy. 

La Haute Autorité de Santé s'est dite également favorable vendredi à ce que les dentistes puissent eux aussi vacciner contre la Covid-19. Cela porterait à 252.000 le nombre de professionnels de santé à pouvoir injecter les vaccins en France (chiffre de la HAS).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess