Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : des visioconférences pour remplacer les visites à l'Ehpad d'Aire-sur-l'Adour

-
Par , France Bleu Gascogne

Face à l'épidémie de coronavirus, l'Ehpad d'Aire-sur-l'Adour a décidé ce lundi midi de fermer ses portes au public. Les familles peuvent contacter leurs proches grâce à des entretiens vidéos, explique le directeur de l'établissement.

L'intérieur d'une maison de retraite. /Photo d'illustration.
L'intérieur d'une maison de retraite. /Photo d'illustration. © Radio France - Cécile Soulé

Plus aucune visite possible à l'Ehpad d'Aire-sur-l'Adour, depuis ce lundi midi. Face à l'épidémie de coronavirus, le directeur de l'établissement a décidé de fermer les portes au public. Une mesure préventive qui permet d'éviter de mettre en danger les résidents, selon David Courallet, le directeur de l'établissement : "Nous avons une _cinquantaine de visites chaque jour_, cela fait beaucoup de circulation. Notre cellule de crise a donc décidé de ne prendre aucun risque en interdisant les entrées et sorties".

Des entretiens en visioconférence

Pour ceux qui souhaiteraient quand même voir leurs proches, l'établissement a prévu la possibilité de réaliser des visioconférences. "Nous pouvons faire une session vidéo. Nous sommes équipés de tablettes et pouvons accompagner les personnes âgées pour qu'elles puissent s'entretenir avec ses proches", détaille le directeur. Des mesures déjà utilisées dans d'autres circonstances indique l'établissement, qui a "l"habitude de montrer aux résidents l'utilisation des outils numériques". 

En cas d'urgence, l'Ehpad prévoit toutefois des exceptions, pris en concertation avec le médecin coordinateur et le directeur. "Si une personne va très mal et qu'elle souhaite voir ses proches, nous devons bien évidemment lui permettre de voir sa famille", conclut David Courallet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu