Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les voyages facilités au sein de l'UE cet été mais des restrictions possibles en cas de variants

-
Par , France Bleu

Les États membres de l'Union européenne se sont mis d'accord ce vendredi 11 juin pour coordonner leurs mesures afin de faciliter les voyages au sein de la zone cet été avec l'adoption du certificat Covid mais prévoient la possibilité de réintroduire des restrictions en cas d'émergence d'un variant.

Les 27 se sont mis d'accord pour faciliter les voyages au sein de l'UE cet été [photo d'illustration].
Les 27 se sont mis d'accord pour faciliter les voyages au sein de l'UE cet été [photo d'illustration]. © AFP - MARCUS BRANDT / DPA / dpa Picture-Alliance

Les voyages au sein de l'Union européenne en temps de Covid-19 seront facilités cet été grâce à un certificat validé par les 27 États membres de la zone mais des limites ont été posées au dispositif ce vendredi 11 juin. En effet, si les 27 se sont mis d'accord pour coordonner leurs mesures, ils prévoient aussi la possibilité de réintroduire des restrictions en cas d'émergence d'un variant

De nouvelles restrictions possibles en cas d'émergence d'un variant du Covid-19

A partir du 1er juillet, une personne munie d'un certificat Covid européen, attestant soit qu'elle a été vaccinée contre le Covid-19, soit qu'elle a passé un test négatif, soit qu'elle est immunisée à la suite d'une infection, devrait pouvoir voyager dans la zone sans subir de restrictions telles que des tests supplémentaires ou une quarantaine

Mais des exceptions ont été prévues, face à la menace de variants à forte contagiosité. Le texte, lu par l'Agence France presse (AFP), prévoit que "lorsque la situation épidémiologique dans une région d'un État membre ou dans un État membre se détériore rapidement, notamment en raison d'une prévalence élevée de variants (...), les États membres peuvent déclencher un frein d'urgence". Dans ce cas de figure, "de façon exceptionnelle et temporaire", des tests de dépistage ou des quarantaines peuvent être imposés par le pays de destination, même aux titulaires de certificats Covid.  

Harmonisation des conditions d'entrée

Les 27 se sont aussi mis d'accord pour harmoniser les durées de validité des tests PCR (pas plus de 72 heures avant l'arrivée à destination) et antigéniques (pas plus de 48 heures). De plus, les enfants de moins de 12 ans qui voyagent seront dispensés de tests et les mineurs voyageant avec leurs parents ou un accompagnateur ne se verront pas imposer de quarantaine si l'adulte les accompagnant n'y est pas soumis.  

Les pays ont par ailleurs assoupli les critères de classification des zones à risques, qui servent à réaliser la carte publiée de façon hebdomadaire par le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC). 

La Commission, soucieuse du retour à la libre circulation au sein de l'espace Schengen, s'est réjouie de l'approbation de cette recommandation - décision dont l'application n'a toutefois pas de caractère contraignant - dont elle est à l'origine. "Nous pouvons être confiants sur le fait qu'avec ces mesures actualisées et le certificat numérique Covid de l'UE, les Européens vont pouvoir profiter de vacances d'été en sécurité avec des restrictions qui, quand elles existent, ne seront que limitées", a déclaré un porte-parole de l'exécutif européen, Christian Wigand.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess