Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Football : la Ligue 1 reprend ce vendredi avec les contraintes liées au coronavirus

France

Alors que la Ligue 1 reprend ce vendredi avec le match Bordeaux-Nantes, les cas de Covid-19 se multiplient, les clubs doivent s'adapter et la Ligue de football professionnel a publié un protocole sanitaire et médical pour procéder au bon déroulement du championnat. On fait le point.

 Les contraintes sanitaires seront strictes cette année en Ligue 1 pour les joueurs et pour les supporters (photo d'illustration).
Les contraintes sanitaires seront strictes cette année en Ligue 1 pour les joueurs et pour les supporters (photo d'illustration). © AFP - Franck Fife

Marseille-Saint Etienne reporté pour cause de covid, c'est le match Bordeaux-Nantes qui inaugure cette nouvelle saison. Coup d'envoi à 19h ce vendredi devant 5.000 spectateurs, jauge maximale autorisée.

La LFP publie un protocole strict

La LFP, Ligue de football professionnel, a mis sur pied depuis plusieurs semaines deux protocoles pour le bon déroulement de la Ligue 1 cette année. Un premier volet sanitaire, qui vise à sécuriser l'accueil du public dans les stades en appliquant la jauge maximale de 5.000 personnes, sauf dérogation, en faisant respecter les gestes barrières et en rendant obligatoire le port du masque partout. Un second volet "médical", qui fixe toutes les précautions que devront prendre les clubs, le rythme des tests précédant les rencontres, le processus en cas de test positif, l'isolement des personnes contaminées et les éventuels cas de reports de rencontres

Ce protocole, validé par le Comité interministériel de crise, mentionne la création d'un "référent Covid", un interlocuteur préférentiel sur les questions sanitaires. Il sera chargé de rappeler l'obligation pour les joueurs de se plier à un test entre 72 et 48 heures avant chaque rencontre et l'obligation de procéder à un isolement de 14 jours pour chaque joueur positif. Une "commission Covid" se chargera de décider ou non du report d'un match s'il y a trop de cas positifs.

Une trentaine de joueurs contaminés, 11 clubs concernés

Une trentaine de joueurs de Ligue 1 issus de 11 clubs différents ont été testés positifs au Covid-19 ces dernières semaines. La grande majorité d'entre eux ont contracté le virus après la reprise de l'entraînement en juin. Bordeaux, Dijon, Lens et Monaco n'ont pas été trop perturbés car seul un cas a été détecté dans chaque formation. 

En revanche, on dénombre quatre cas à Lille, cinq à Saint-Etienne, six à Montpellier avec notamment Andy Delort ou encore Junior Sambia, sept cas à Nantes et neuf à Strasbourg, qui ont tous vu leur préparation tronquée par le coronavirus. Marseille de son côté déplore quatre cas confirmés de Covid-19 dans l'effectif.

Préparations tronquées dans plusieurs clubs 

Par conséquent, avec ces nombreux cas de Covid-19, Montpellier, Nantes et Strasbourg ont dû annuler plusieurs matches de préparation indispensables pour trouver des automatismes.

À Nantes, le protocole médical en place exige des examens cardiaques poussés au minimum un mois après le premier test positif, même en l'absence de symptômes, avant toute reprise de l'entraînement.

La première journée de championnat perturbée

La rencontre entre Marseille et Saint-Etienne, prévue initialement ce vendredi, a été reportée annonce la Ligue ce mardi et reprogrammé au mercredi 16 ou jeudi 17 septembre 2020 sous réserve de l’évolution des conditions sanitaires. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ce sera donc Bordeaux-Nantes qui ouvrira la saison 2020-2021 ce vendredi à 17h. Les deux derniers matches, PSG-Metz et Montpellier-Lyon, se joueront les 15 et 16 septembre à cause des qualifications des deux équipes pour les demi-finales de la Ligue des Champions.

Le match Nîmes-Brest, prévu ce dimanche, est lui aussi menacé après la découverte de quatre joueurs positifs chez les Crocos cette semaine.

Les entraîneurs de Ligue 1 inquiets

Claude Puel, le technicien de Saint-Étienne, invité sur franceinfo le 18 août dernier, considère que face à la pandémie les acteurs du football français sont pour le moment en "réaction" plus qu'en "anticipation". "On va enchaîner des matchs, en reporter d'autres, en éliminer d'autres ? Il n'y a pas eu d'anticipation, on n'a aucun règlement", estime le coach des Verts. "Chaque journée, automatiquement il va y avoir des cas", conclut-il.

De son côté, l'entraîneur de Lille, Christophe Galtier, a estimé que le report des matchs de Ligue 1 "est un mauvais signal que l'on envoie dès notre première journée". Il s'inquiète de la suite : "Est-ce qu'on peut prendre le risque de faire jouer des joueurs qui peuvent être malades sans le savoir encore ? Est ce qu'on peut prendre le risque qu'une équipe contaminée en contamine une autre, je ne pense pas", a-t-il affirmé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess