Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les premiers autotests arrivent au compte-goutte dans les pharmacies à Besançon

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Leur arrivée en pharmacie était annoncée pour le lundi 12 avril 2021. Deux jours après, les pharmaciens bisontins bataillent encore pour se faire livrer des autotests covid-19. Dans une rare pharmacie fournie, les précautions sont de mises avant de délivrer une boîte.

Les premiers autotests covid font leur arrivée doucement, mais sûrement dans les officines
Les premiers autotests covid font leur arrivée doucement, mais sûrement dans les officines © Radio France - Sophie Allemand

C'est le branle-bas de combat dans les pharmacies pour se procurer des autotests nasaux pour le coronavirus. Leur arrivée officielle dans les pharmacies avait été annoncée pour le lundi 12 avril 2021, mais deux jours plus tard, la plupart des pharmacies n'en ont pas reçus. À Besançon ce mardi 13 avril 2021, la présence de tests dans les officines reste une exception.

Les livraisons d'autotests attendues dans les pharmacies bisontines

Dès l'annonce du ministre de la santé Olivier Véran autorisant la mise en vente d'autotests dans les pharmacie début avril, les pharmaciens ont lancé les commandes. Mais le blocage vient des fournisseurs, qui ont du attendre l'entrée en vigueur du décret gouvernementale avant de lancer les envois, soit lundi. 

Toute une catégorie de test n'est pas encore autorisée.

"C'est beaucoup de travail pour obtenir des tests. Toute une catégorie de test n'est pas encore autorisée. Donc il faut trouver les tests autorisés, et les fournisseurs qui les livrent vite," explique Olivier Tissot de la pharmacie Lafayette des Tilleroyes, en périphérie de Besançon. Il a reçu cent tests ce mardi. Dans la plupart des pharmacies de Besançon sinon, il n'y a pas de tests, ou une poignée. Les approvisionnements devraient se faire dans le courant de la semaine. 

Des tests au prix plafonné, vendus avec précaution 

Dans la pharmacie Lafayette, à peine arrivés, ces tests partent comme des petits pains. Quentin, salarié d'un salon de coiffure, est venu chercher une boîte de cinq tests pour lui et son équipe. Il est muni d'un courrier de son employeur pour que sa boîte soit prise en charge.

Une boîte de cinq autotests à 30 euros, ce qui revient à 5 euros le test
Une boîte de cinq autotests à 30 euros, ce qui revient à 5 euros le test © Radio France - Sophie Allemand

Vendus comme des petits pains donc, mais pas n'importe comment ! Olivier Tissot a mis en place tout un protocole avant de délivrer une boîte aux clients, et briefé ses équipes. "On doit savoir s'ils le prennent pour un usage régulier car ils sont en contact avec des personnes à risque, ou si c'est juste pour se tester une fois comme ça. Dans ce cas là, on les dirige plus vers un test PCR ou antigénique," explique notamment Olivier Tissot, le pharmacien : 

"On doit s'assurer de leurs raisons pour faire ce test"

Et il ne cache pas les limites de cet autotest, fiable, mais moins qu'un antigénique : "le prélèvement n'est pas aussi profond que le naso-pharyngé que nous faisons en pharmacie. L'autotest se fait juste dans la narine, donc potentiellement avec moins de présence du virus. De plus, il faut que la personne arrive à vraiment s'introduire l'écouvillon dans la narine."

En cas de résultat positif après un autotest, il faut s'isoler et faire un PCR. Le prix est plafonné à 6 euros l'unité par le gouvernement, ces autotests sont réservés aux asymptomatiques, de plus de 15 ans, pas cas contact. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess