Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Moderna va demander début juin l'autorisation de son vaccin pour les adolescents

-
Par , France Bleu

La société américaine Moderna annonce ce dimanche qu'elle va déposer une demande d'autorisation de mise sur le marché en Europe de son vaccin anti-Covid pour les 12-17 ans.

Vaccination d'un garçon de 12 ans aux Etats-Unis.
Vaccination d'un garçon de 12 ans aux Etats-Unis. © AFP - Paul Hennessy

Seul le vaccin de Pfizer/BioNTech est autorisé pour les 16-18 ans en Europe pour l'instant. Ce dimanche, la société américaine Moderna annonce qu'elle déposera "début juin" une demande d'autorisation de mise sur le marché de son vaccin anti-Covid pour les 12-17 ans dans l'Union européenne. Le patron de Moderna, Stéphane Bancel, a accordé une interview au Journal du dimanche. Il explique que, "d'ici à l'été, tous les adultes désireux de se faire vacciner auront reçu une première dose" et affirme qu'il "faudra ensuite très vite cibler les adolescents de 12 à 17 ans." 

Vendredi, le président du conseil d'orientation stratégique de la vaccination indiquait que les 16-18 ans sans facteurs de risque pourraient se faire vacciner contre le Covid-19 "courant juin". Une réflexion est en cours pour la vaccination des 12-15 ans à partir de septembre. Pour le moment, seuls les 16-18 ans atteints de comorbidité et à très haut risque peuvent se faire vacciner. 

Stéphane Bancel.
Stéphane Bancel. © Maxppp - Nancy Lane

"L'idéal serait de les protéger avant la fin du mois d'août. Si on ne vaccine pas massivement, le risque d'une quatrième vague ne peut être écarté" avance Stéphane Bancel. Le patron de la société Moderna, est un Français, né à Marseille et expatrié à Boston depuis dix ans. Il figure au classement des milliardaires du magazine Forbes avec une fortune personnelle estimée à 3,5 milliards d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess