Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : moins d'une dizaine d'appels par jour au SAMU de Loire-Atlantique

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan

En Loire-Atlantique, le SAMU - Centre 15 reçoit, en ce moment, moins d'une dizaine d'appels par jour de personnes inquiètes du coronavirus.

Dans les locaux du Samu à Nantes
Dans les locaux du Samu à Nantes - CHU Nantes

Pas de psychose. "On a assez peu d'appels", explique ce mardi sur France Bleu Loire Océan le docteur Joël Jenvrin, médecin et responsable du Samu de Loire-Atlantique. Ça représente moins d'une dizaine d'appels par jour, de personnes qui sont inquiètes par rapport à cette problématique du coronavirus." Le patron du SAMU 44 estime qu'aujourd'hui la situation est parfaitement structurée et organisée. "Si jamais vous rentrez de Chine et plus particulièrement de la ville de Wuhan, avec de la fièvre et que vous êtes essoufflé, que vous toussez, alors là, il faut appeler le SAMU-Centre 15 qui vous prendra en charge."

"Ce n'est pas une nouveauté pour nous"

Le CHU de Nantes sait gérer les épidémies. "La gestion des pathologies émergentes, des maladies infectieuses et contagieuses n'est pas une nouveauté pour nous", poursuit le docteur Joel Jenvrin. "Nous avons des épidémies de grippe et de gastro-entérite tous les ans et on les gère très bien. On a eu à prendre en charge, au niveau national, quelques cas d'infections liées au SRAS par exemple. Il y a des protocoles." 

Au CHU de Nantes, une "cellule de veille" se réunit toutes les semaines avec l'ensemble des SAMU, urgentistes, réanimateurs, médecins, infectiologues et la direction. Cette cellule s'assure que les organisations sont bien en place et les font évoluer en fonction de la situation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess