Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : non, il n'y a pas de variant "alsacien"

Pas de panique, aucun variant "alsacien" ne circule en ce moment dans notre région, contrairement à ce qui a été dit dans certains articles de presse et sur les réseaux sociaux depuis dimanche soir. On vous explique.

Tests de dépistage du coronavirus, image d'illustration
Tests de dépistage du coronavirus, image d'illustration © Radio France - Noémie Guillotin

Depuis ce dimanche 28 mars au soir, vous avez peut-être lu ou entendu parler d'un variant "alsacien" : or à ce jour, aucun nouveau variant du coronavirus n'a été découvert en Alsace, aucun ne circule exclusivement dans notre région non plus, contrairement a ce qui a été dit dans certains articles de presse et sur les réseaux sociaux. 

À l'origine du malentendu 

Un variant du coronavirus a bien été identifié par le centre hospitalier universitaire (CHU) de Strasbourg, qui, parce qu'il ne le connaissait pas, a fait remonter l'information à l'Agence régionale de Santé (ARS) et au Centre national de référence (CNR) de l’Institut Pasteur. 

Mais les chercheurs de l'institut de virologie du CHU de Strasbourg n'ont jamais parlé de variant "alsacien" insiste Samira Fafi-Kremer, directrice de l'institut. D'autant plus que la base de données internationales du CNR a montré que ce variant circule déjà dans d'autres régions du monde, en Europe mais aussi aux Etats-Unis. 

Les variants ne sont pas tous plus dangereux

"Des variants du coronavirus, on en découvre tous les jours", précise Samira Fafi-Kremer, "et ils ne sont pas forcément plus dangereux parce que ce sont des variants", explique-t-elle.

Même si l'on pense tout de suite à des variants du type "britannique" qui est effectivement plus contagieux que la forme "initiale" du coronavirus, il n'y a donc pas de raison de s'inquiéter de la circulation de ce variant détecté en cette fin du mois de mars par le CHU de Strasbourg. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess