Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : 93 décès, transferts de patients, attestations... retour sur ce vendredi 3 avril en Normandie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Retrouvez les dernières informations pratiques et les nouvelles actualisées concernant la Normandie lors de cette période de confinement liée au Coronavirus. Intervenez sur notre antenne via notre numéro (le 0800.85.10.10) ou nos pages Facebook.

Certains Normands ont été contrôlés plusieurs fois sans attestation valable [Illustration].
Certains Normands ont été contrôlés plusieurs fois sans attestation valable [Illustration]. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

En ce dix-huitième jour de confinement, France Bleu vous donne la parole sur toute la Normandie avec un numéro unique.

Le numéro de France Bleu Normandie et France Bleu Cotentin
Le numéro de France Bleu Normandie et France Bleu Cotentin © Radio France - Eric Turpin

L'essentiel

Revivez la journée du vendredi 3 avril

20h30 : 650 personnes hospitalisées en Normandie

650 personnes sont prises en charge dans des hôpitaux normands. Les hospitalisations sont en forte hausse dans la région (+ 21,5 % en 72 heures) mais il faut noter que les transferts de patients d'Îles-de-France vers la Normandie se sont poursuivis aujourd'hui et sont comptabilisés dans ces chiffres.

Au total, 650 personnes sont hospitalisées en Normandie en raison du Covid-19.
Au total, 650 personnes sont hospitalisées en Normandie en raison du Covid-19. © Radio France - Eric Turpin

20h20 : 13 décès supplémentaires en 24 heures en Normandie

L'Agence régionale de santé de Normandie a publié le dernier bilan du Covid-19. Le virus a tué 13 personnes de plus en 24 heures, ce qui porte à 93 le nombre de décès dans la région. Parmi ces nouveaux patients décédés, deux étaient dans le Calvados, un dans l’Eure, un dans l’Orne et neuf en Seine-Maritime.

19h40 : Un occupant d'un squat de Caen hospitalisé pour Covid-19, un autre présente des symptômes

La préfecture du Calvados indique ce vendredi qu'elle a pris des mesures après avoir mené une inspection sanitaire dans un immeuble squatté. En fin de semaine dernière, un homme d'une quarantaine d'années avait dû être hospitalisé. Un autre occupant présente des symptômes du Covid-19. La préfecture du Calvados reloge leurs deux familles.

19h30 : Les gendarmes ne sont pas en télétravail !

Dans le Calvados, comme ailleurs, les grands excès de vitesse ont tendance à se multiplier ces derniers jours. Le préfet prévient que les contrôles sont renforcés et que les sanctions sont immédiates.

19h00 : Les jardins partagés sont de nouveau accessibles dans certains départements normands

C'est une restriction qui embêtait plus d'un jardinier : avec le confinement, impossible a priori d'accéder aux jardins familiaux ou ouvriers. La situation a finalement été éclaircie ces derniers jours. Dans un communiqué, la préfecture de l'Eure indique par exemple que "l’accès aux jardins familiaux est autorisé dans la mesure où il s’inscrit dans le cadre d’un déplacement bref, dans un rayon d'un kilomètre, pendant une heure maximum, en évitant tout regroupement de personnes".

La préfecture de Seine-Maritime a fait le même choix. Idem à Cherbourg-en-Cotentin. En revanche, à Caen, la fermeture des jardins est maintenue.

Les jardins familiaux de Cambolle à Evreux.
Les jardins familiaux de Cambolle à Evreux. © Radio France - Laurent Philippot

18h50 : Les partenaires de l'Open de tennis de Caen récoltent 100 000 euros pour le CHU

Une dizaine de partenaires de l'Open de tennis de Caen a donné plus de 100 000 euros au CHU de Caen, en un semaine. Une somme qui doit permettre à l'établissement hospitalier d'investir dans des respirateurs, pour sauver les patients atteints du Covid-19. Un article France Bleu à lire en cliquant ici.

18h40 : Les sauveteurs de la SNSM mobilisés à Cabourg

La Ville de Cabourg a fait appel à la SNSM de Dives-sur-Mer pour aller à la rencontre des personnes âgées, seules et isolées. Douze sauveteurs font du porte-à-porte pour apporter informations et réconfort.

18h15 : La préfecture de l'Orne remercie les soignants

18h10 : Le festival Beauregard annoncera courant mai si l'édition 2020 est maintenue ou non

De nombreux festivals sont annulés les uns après les autres en raison du coronavirus. Les organisateurs du festival Beauregard s'interrogent forcément sur la tenue de l'édition 2020, prévue du 2 au 5 juillet à Hérouville-Saint-Clair, dans l'agglomération caennaise. Dans un message publié sur leur site, ils indiquent être "en attente de connaître l’évolution de l'épidémie du COVID-19 dans les semaines à venir. Face à cette crise grave et inédite, difficile de ne pas penser aux malades, aux soignants et à toutes les personnes en première ligne face à cette épidémie sans précédent. Nous gardons espoir que cette épreuve sera bientôt derrière nous tous et à ce titre, nous ne pouvons qu’espérer que Beauregard pourra jouer début juillet."

Il reste de nombreux paramètres à étudier et "indépendants de notre volonté". Les organisateurs du festival ne prendront donc la parole que courant mai pour annoncer "clairement aux festivaliers ses décisions pour son édition 2020"

18h00 : Le chômage partiel élevé dans la région du Havre

La présidente de la CCI Seine Estuaire, Léa Lassarat a donné ce vendredi matin les chiffres du chômage partiel dans la région havraise :

17h50 : Le député de Seine-Maritime Hubert Wulfranc demande un soutien plus fort des ARS pour les centres Covid-19

Dans un courrier, le député communiste de Seine-Maritime, Hubert Wulfranc, demande au ministre des Solidarités et de la Santé de donner pour instruction aux Agences régionales de santé de soutenir les centres Covid-19. Ces centres, créés à l'initiative de professionnels de santé libéraux et de collectivités locales, sont des lieux de consultation mis en place pour prendre en charge de manière pluri-professionnelles les patients présentant des symptômes du Covid-19. 

Le soutien des ARS "s'avère disparate en fonction des régions", regrette le député. Il leur demande donc d'appuyer ces initiatives "par de la fourniture de matériel de protection ou à défaut, par un soutien financier".

17h40 : L'usine Renault de Sandouville participe à la lutte contre le Covid-19

La production d'utilitaires dans l'usine Renault de Sandouville, près du Havre, est à l'arrêt. Les ingénieurs utilisent les imprimantes 3D de l'usine pour fabriquer des visières de protection pour les professionnels de santé.

17h30 : La Médiathèque numérique départementale s'ouvre à tous les Eurois

"Afin que la culture soit accessible au plus grand nombre pendant le confinement, la Médiathèque numérique de l'Eure ouvre ses portes à tous les Eurois." Ce service est habituellement réservé aux Eurois qui fréquentent une bibliothèque ou médiathèque.

Pendant le confinement, les Eurois qui le souhaitent peuvent s'inscrire gratuitement en se rendant sur son site Internet. Ils auront alors accès à des milliers d'ouvrages en consultation libre.

La médiathèque numérique du département est désormais accessible à tous les habitants de l'Eure.
La médiathèque numérique du département est désormais accessible à tous les habitants de l'Eure.

17h20 : Une plateforme web pour soutenir l'économie manchoise

Le Conseil départemental, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, se mobilise pour soutenir les producteurs et commerçants locaux en proposant un annuaire des dispositifs et initiatives mis en place dans les communes, par les commerçants et dans les fermes de la Manche. Il est disponible sur le site Internet de Latitude Manche, en cliquant ici.

Les consommateurs y trouveront notamment la liste des marchés autorisés et celle des commerçants qui ont mis en place un système de livraison.

17h00 : Les pires excuses pour sortir de chez soi

Il faut encore patienter avant de pouvoir sortir de chez soi librement. Mais certains ne résistent pas et ont trouvé des arguments pour le moins originaux pour expliquer leur sortie aux forces de l'ordre. C'est à lire dans cet article : Kebab, pelouse pas tondue et faux sportifs : les pires excuses pour échapper au confinement

16h45 : Le ballon rond pour ne pas tourner en rond...

16h30 : Quels établissements scolaires de Seine-Maritime accueilleront les enfants des personnels mobilisés la semaine prochaine ?

L'Académie vient de mettre à jour la liste des établissements scolaires publics et privés sous contrat qui accueillent les enfants des personnels mobilisés pour la semaine du 6 au 10 avril. La carte et la liste sont à retrouver sur le site Internet de la Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de la Seine-Maritime.

A noter que pour toute nouvelle demande d'accueil, les parents concernés doivent se signaler 24 heures à l'avance auprès de la direction académique de Seine-Maritime (numéro d'appel 02 32 08 97 96 du lundi au vendredi et adresse courriel dsden76-solidaire@ac-normandie.fr) ou de la circonscription concernée pour les écoles. Pour les collèges, ils peuvent contacter directement le collège habituel de leur enfant.

16h15 : Coronavirus : la pêche à la débarque de nouveau autorisée dans la Manche

Les habitués attendaient avec impatience la reprise de la vente "au cul du bateau" interdite jusqu'à la semaine dernière dans le cadre des mesures visant à garantir le confinement.

16h00 : La confédération paysanne réclame une réduction obligatoire de la production de lait

Le syndicat agricole réclame dans une lettre ouverte une réduction obligatoire de la production de lait pour que la filière survive à la saturation causée par la crise sanitaire. A cause de la pandémie de Covid-19, les exportations sont réduites et le marché français est saturé du fait de la disparition de certains débouchés (restaurants, cantines). 

La production de lait doit être diminuée de 18% en avril par rapport au même mois l'an dernier, une proportion "qui correspond au volume déjà surstocké ou détruit" chaque semaine, explique le syndicat. La semaine passée, 40 millions de litres de lait sur 220 millions collectés étaient en surplus.

Pour l'heure, ce surplus est en partie absorbé par les stocks sous forme de poudre et de beurre. Mais cette solution "pénalise les éleveurs et éleveuses" car cette accumulation de produits "se traduira par une chute du prix du lait à la ferme et ce, durant plusieurs mois voire plusieurs années après la crise", estime la Confédération paysanne.

15h50 : Les réactions dans la Manche après l'annonce du gouvernement sur le baccalauréat 2020 en contrôle continu

Le syndicat SNES des enseignants du second degré estime que la décision d'organiser le bac sous la forme du contrôle continu est "la moins mauvaise solution", et qu'il était difficile de trouver une autre formule. Néanmoins, le syndicat s'inquiète de la prise en compte des notes d'un éventuel 3e trimestre car selon Pascal Roger, responsable du SNES dans la Manche, un certain nombre d'élèves vont avoir décroché durant le confinement et seront forcément en difficulté si des notes devaient être attribuées au 3e trimestre. 

Le syndicat demande donc de ne pas tenir compte du 3e trimestre. Il salue en revanche la décision de mettre en place des jurys d'harmonisation pour gommer les disparités de notation selon les lycées.

15h30 : De plus en plus de gardes à vue et de convocations judiciaires en Normandie après des infractions répétées au confinement

Hier midi, un Rouennais de 18 ans a fini en garde à vue à Rouen. Les policiers l’ont verbalisé plus de 3 fois pour non-présentation d’une attestation de déplacement conforme. Au bout de 3 infractions, ça devient un délit passible de 6 mois de prison.

Même scénario pour un jeune de 20 ans, interpellé hier soir au Havre. Il a été verbalisé quatre fois en trois jours, sans attestation, prétextant qu’il ne comprenait pas l’importance du confinement. Il sera convoqué par la justice en juillet prochain.

14h50 : Les commerces rouennais et la Ville se mobilisent pour maintenir l'activité économique

La Ville de Rouen tient à jour sur son site Internet la liste des commerces ouverts ou qui proposent des livraisons.

14h00 : Le redémarrage de la centrale de Flamanville repoussé “de plusieurs semaines”

Une quarantaine de cas, avérés ou suspects, ont été détectés sur le site de la centrale de Flamanville, dans la Manche. Le site fonctionne donc avec un service minimum, ce qui a pour conséquence de retarder encore le redémarrage des réacteurs 1et 2. Article complet à lire ici.

13h50 : Versement des minimas sociaux dans la Manche

Les minimas sociaux arrivent sur les comptes bancaires des bénéficiaires à partir d'aujourd'hui. 

  • Si vous avez une carte bancaire de retrait, la préfecture de la Manche rappelle que les Distributeurs (DAB) sont disponibles sur tout le département pour que vous puissiez récupérer dès ce samedi la somme attendue.
  • Si vous n'avez pas de carte de retrait, les agences bancaires seront ouvertes dès lundi pour que vous puissiez retirer la somme attendue au guichet. Attention cependant, la période de confinement modifie le nombre d'agences, ainsi que certains horaires d'ouverture. Plus d'informations sur le site de la préfecture ici. Pour Saint-Lô, par exemple, les horaires sont à retrouver ici.

12h40 : Quand deux libraires de Caen proposent du "confinement participatif."

Bénédicte et Pierre Thomine ont dû, comme tout le monde, baisser le rideau de leur librairie Eureka Street.

Ils ont décidé d’ouvrir le blog de la librairie pour que les échanges se poursuivent différemment.

12h20 : Le service éducation de Lisieux met en place un service de pré-inscriptions scolaires en ligne.

Il s'agit de permettre aux parents d’anticiper l’inscription de leurs enfants pour l’année scolaire 2020-2021 après la suspension des inscriptions scolaires.

Le dossier à remplir en ligne est à télécharger sur le site de la ville :

12h05 : La production de poubelles pour les déchets médicaux explose chez Ondulys Andelle

La société euroise a quadruplé sa production et s'apprête à tourner 7 jours sur 7 pour répondre aux commandes de toute l'Europe.

11h40 : la communauté urbaine d'Alençon adapte ses services de collecte des déchets. Elle fonctionne sans perturbation en apport volontaire. La tournée de l’hypercentre d’Alençon est en revanche avancée de deux heures (avant 17 h 00).

Le service de collecte des recyclables, classé non prioritaire, est susceptible de fonctionner en mode dégradé. Il est demandé aux usagers de limiter leur production de recyclables et surtout de s’adapter en stockant, quand c’est possible, chez eux.

Les déchetteries sont fermées et l'accueil physique au service Déchets Ménagers est suspendu. En cas de manque de sacs translucides, des sacs classiques noirs ou autres peuvent être utilisés. 

Les usagers peuvent appeler le numéro vert du service Déchets Ménagers (0800 50 89 81 - appel gratuit),

11h05 : Pas d'épreuve finale du Bac en juin prochain. 

Les élèves du Bac général, technologique et professionnel, des BEP, CAP et BTS seront évaluées via le contrôle continu en raison de l'épidémie de coronavirus, a déclaré vendredi le ministre de l'Education.

Dans un point presse, Jean-Michel blanquer a précisé que seul l'oral de Français est maintenu pour les élèves de Première.

11h00 : La vente de plants potagers désormais considérée de "première nécessité." Un soulagement pour les horticulteurs mais leur situation reste délicate.

10h40 : Le coronavirus ne perturbera pas le versement des prestations sociales comme le RSA par le département de Seine-Maritime.

Les 46 600 allocataires seino-marins du RSA le toucheront dès ce samedi, promet le département.

La Seine Maritime annonce également le maintien des travaux d’entretien des routes, et le fonctionnement de deux bacs de Seine, les plus fréquentés  (Duclair et la Bouille).

Le département normand a par ailleurs livré ses stocks de masques, sur-blouses et charlottes de protection à l’Agence régionale de santé.

10h20 : L'exposition Les villes ardentes. Art, travail, révolte 1870 - 1914 devait ouvrir ses portes ce samedi au musée des Beaux-Arts de Caen. 

Inutile de vous dire que le musée va rester fermé mais vous pourrez quand même découvrir l'exposition grâce à des chroniques. 

Commissaires de l'exposition, musiciens, comédiens, écrivains, chorégraphe, plasticiens ont choisi une œuvre de l'exposition et la mettent en regard d'un texte littéraire, d'une œuvre musicale, d'une création plastique… Retrouvez ici la première chronique

10h05 : L'usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime) se met à son tour à fabriquer des visières de protection pour les professionnels de santé de la région havraise.

Quatre imprimantes 3D du site fabriquent une centaine de visières par jour, annonce le groupe automobile français.

09h35 : A l’approche du week-end, le Préfet de l’Eure rappelle les règles de confinement.

"Le confinement n’est pas une option. Il demeure le seul moyen de limiter la propagation de l’épidémie et de préserver le fonctionnement de nos services de santé."

09h10 : 630 personnes sont hospitalisées en Normandie avec une soixantaine de cas supplémentaires dans les dernières 24h. La Seine-Maritime est de loin le département le plus impacté dans notre région

La répartition des personnes hospitalisées en raison du coronavirus en Normandie
La répartition des personnes hospitalisées en raison du coronavirus en Normandie © Radio France - Eric Turpin

08h40 : La virologue caennaise Astrid Vabret a répondu aux questions des auditeurs ce vendredi matin.

Elle a notamment expliqué pourquoi des décès dans les Ehpad n'étaient pas comptabilisés dans ceux des hôpitaux.

"L'infection chez les personnes âgées peut évoluer rapidement du fait de leur grand âge et quelquefois  il n'y a pas le temps tout simplement entre le diagnostique et le transfert vers un hôpital parce que l'aggravation se fait très rapidement.

Il ne faut quand même pas oublier que l'age moyen dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées est de 86 ans. C'est un âge avancé ce sont des personnes vraiment fragiles."

07h55 : Un siècle sépare la Pandémie du coronavirus à celle de la grippe espagnole. Les deux virus sont différents mais ont également des similitudes.

"Ce que l'on constate essentiellement, c'est la désorganisation des services de santé et la désorganisation des hôpitaux qui ont été vécues en 1918 comme en 2020", relève par exemple Karl Feltgen médecin et membre du groupe d’Histoire des Hôpitaux de Rouen

07h30 : Le Rush sur les imprimantes et les cartouches d'encre.

En cette période de confinement avec télétravail et cours à distance, les imprimantes à domicile sont devenues quasiment indispensables. Mais de plus en plus difficile à trouver.

Chez nous les ventes de cartouches ont ont été multipliées par trois ou quatre”, relève Marion Lolli, directrice des magasins de Caen (côte de Nacre) et de Bayeux chez Bureau Vallée.

07h20 : Le conseil du département de l'Orne poursuit sa session ce vendredi grâce au Télétravail.

Pour la première fois, les élus votent depuis leur domicile en raison du confinement lié à la Pandémie du coronavirus.

07h10 : les décès dans les Ehpad en partie comptabilisés dans les bilans des victimes du coronavirus.

Jusqu'à présent seuls les décès dans les Hôpitaux étaient répertoriés. Un bilan partiel au niveau national fait état de 884 morts dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées.

En Normandie, six personnes sont décédées en Ehpad selon le décompte de l'ARS

06h50 : Près de deux tiers des entreprises normandes ont recours au chômage partiel selon la Chambre régionale de commerce et d'industrie.

Pour 75% d'entre elles, plus de la moitié des salariés sont concernés. 

La quasi totalité n'envisage pas de rouvrir la semaine prochaine. 

Pour les activités encore en cours, la problématique majeure est l'approvisionnement en matériaux. 

06h40 : Parmi les initiatives pour aider les personnels de santé privés de matériel, un cherbourgeois transforme des masques de plongée  pour aider les services de réanimations.

Claude Fustin technicien en mécanique à l’Esix, l’école d’ingénieurs de Cherbourg, a planché sur la valve qui permet de relier le masque  de plongée Décathlon aux appareils médicaux. 

Un exemplaire de ce masque a été envoyé à l’hôpital Pasteur de Cherbourg. Il est également testé en Île-de-France :

06h30 : Les Garagistes font face à une chute de leur activité. Ils font pourtant partie des professions nécessaires à la vie de la nation.

Il existe deux profils de clients avec des besoins différents. “Tout d’abord les personnels de santé ou des commerces qui ont absolument besoin de leur véhicule” détaille Hyacine Kaddouh, responsable d'un garage à Mondeville mais aussi “des personnes confinées dont les véhicules ne roulent pas beaucoup. (..). Nous faisons jusqu’à vingt batteries par jour

06h10 : Le Premier Ministre a rappelé ce jeudi  la sortie du confinement ne sera pas pour demain et que le confinement devrait se prolonger "probablement" au delà du 15 avril.

Le Havrais Edouard Philippe a rappelé que le déconfinement devrait se faire par étape. 

Lors d'un entretien d'une heure et demie chez nos confrères de TF1, le Premier ministre a également confirmé que le bac 2020 ne pourra pas se passer dans des conditions normales en juin prochain. 

Il semble privilégier la piste d'un contrôle continu complet, sans épreuves finales.

06h : Bonjour et bienvenue pour cette nouvelle journée que nous allons passer ensemble.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu