Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus - "L'environnement numérique pleinement opérationnel" espère le Rectorat de Caen

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin

David Marie, en charge de la mission continuité pédagogique au rectorat de Caen - Académie de Normandie était notre invité ce lundi matin. Il reconnaît des problèmes de connexions ralenties pour les environnements numériques de travail mais la situation devrait se stabiliser.

L'importance de la continuité pédagogique pour les enfants
L'importance de la continuité pédagogique pour les enfants © Maxppp - Rémy Perrin
  • Pas mal de bugs ont été relevés la semaine dernière sur la plateforme éducative avec des difficultés de se connecter. Est-ce que ça va aller mieux cette semaine?

Il faut distinguer deux aspects. Il y a la plateforme 'Ma classe à la maison" du CNED et puis les environnements numériques de travail utilisés par les établissements.

En ce qui concerne, la plateforme du CNED (Centre national d'enseignement à distance), les connexions n'ont pas posées de problèmes. Le CNED a aussitôt doublé les capacités de la plateforme en passant de sept à quinze millions le nombre d'utilisateurs possibles en simultanés

En ce qui concerne les environnements numériques de travail, nous avons effectivement rencontré à certains endroits quelques problématiques de connexions.

Les serveurs ont reçu dès lundi un nombre très important de connexions par les élèves et les professeurs.

Cela a pu entraîner des ralentissements voire des problèmes pour se connecter.

Les équipes techniques du rectorat et des collectivités territoriales ont pris contact avec les opérateurs qui maintiennent ces environnements numériques.

On a pu obtenir des améliorations significatives dans le courant de la semaine notamment par la mise en service de serveurs supplémentaires.

Il faut savoir que dans l'Académie de Normandie, nous travaillons avec quatre Espace numérique de Travail différents qui ont reçu chaque jour entre 12.000 et 16.000 demandes de connexions.

La situation devrait se stabiliser cette semaine et les quatre E.N.T être pleinement opérationnels à partir de maintenant.

  • Est-ce que les professeurs ont tous apprivoisé maintenant l'outil? Est-ce qu'ils jouent le jeu?

Les enseignants se mobilisent fortement pour assurer la continuité pédagogique. Ils utilisent pour cela des outils numériques mis à leur disposition.

On peut vraiment saluer leur engagement. Cela a représenté un travail considérable parce qu'ils ont dû adapter leurs supports à ces nouveaux outils. Nombre d'entre eux sont déjà familiarisés avec ces outils et les utilisent au quotidien depuis longtemps.

Pour ceux qui sont les plus éloignés de ces outils, il y a dans les établissements des référents  numériques. Nous avons aussi au niveau départemental académique des équipes qui leur propose un accompagnement mais aussi des formations à distance par le biais de classes virtuelles.

  • Comment aidez-vous les parents qui se transforment en professeurs?

Les parents se manifestent aussi et répondent positivement aux messages des enseignants.

Lorsque nous n'avons pas de retour de la famille, nous prenons systématiquement contact avec cette dernière, on prendre contact. On est parfaitement conscient qu'il peut être compliqué pour des parents de gérer en même temps leur télétravail et les leçons de leurs enfants.

Dans ce cas nous leur conseillons d'établir un emploi du temps qui alterne les activités professionnelles et éducatives.

  • L'autre question c'est aussi l'égalité en terme d'accès au numérique. Cela peut augmenter les fractures entre ceux qui sont équipés et ceux qui ne le sont pas?

Oui, nous sommes vraiment attentifs aux situations des élèves qui ne disposent pas de connexions internet ou d'équipement informatif à leur domicile. 

Avec les collectivités territoriales, nous recherchons systématiquement des solutions de prêts de matériels là où c'est possible.

Dans le cas contraire, nous maintenons le lien via des supports écrits de type polycopiés transmis régulièrement aux familles.

  • Et les élèves sont stressés? On pense à ceux qui ont des échéances importantes comme le Bac?

Forcément. On se met à la place des élèves. Ils se posent des questions. Les retours que l'on a montre qu'ils font le maximum pour rester en contact avec leurs professeurs, demander des conseils et être aux rendez-vous des différentes échéances qui sont proposées par les professeurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu