Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "30 à 40% de l'activité de l'hôpital a été déprogrammée" explique la directrice du CHU de Dijon

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Alors que la pandémie de coronavirus se propage dans le monde, le Covid-19 a officiellement fait 127 morts en France et contaminé 5423 personnes. Pour faire face à cette crise sanitaire, le CHU de Dijon a dû déprogrammer des interventions et s'adapter, selon la directrice de l'hôpital.

Nadiege Baille, directrice generale du CHU Dijon-Bourgogne
Nadiege Baille, directrice generale du CHU Dijon-Bourgogne © Maxppp - JC Tardivon

Le dernier bilan officiel, communiqué dimanche soir, fait état de 127 décès et 5423 cas de coronavirus confirmés dans le pays depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Face aux prévisions alarmistes, le CHU de Dijon s'adapte comme l'explique Nadège Baille, directrice général de l'hôpital. "Au CHU, nous nous préparons à faire face à une augmentation des cas, et on a déjà une augmentation des cas mais nous ne sommes pas encore à la situation qu'on connaît dans le Grand Est."

Vingt-six patients pris en charge, huit guérisons

"En ce moment, on est à 26 patients pris en charge, pour le moment le personnel arrive à faire face. On a déprogrammé des opérations chirurgicales vendredi et des consultations ont aussi été déprogrammées dès aujourd’hui."

"Pour déclarer une guérison, il faut un test. Dimanche, on en était à huit patients déclarés guéris." - Nadège Baille, directrice du CHU de Dijon

Nadège Baille, directrice général du CHU de Dijon

Nadège Baille, la directrice du CHU de Dijon explique aussi que des interventions et consultations prévues sont maintenues pour "des patients qui nécessitent un suivi pour d'autres soins et pathologies, il faut continuer certains consultations". 

"Le CHU de Dijon reste mobilisé évidemment pour les AVC, infarctus, etc. Il faut que l’hôpital puisse continuer à fonctionner normalement pour toute urgence vitale. Nous maintenons les urgences et quelques interventions vitales."

"En tout, 30 à 40% de l'activité a été déprogrammée. Cela nous permet de réaffecter des personnels dans d'autres services comme dans le service de réanimation, on le voit bien c'est crucial comme en ce moment dans le Grand-Est."

La forte mobilisation des étudiants en médecine

Face à la réorganisation du CHU, les enfants des perosnnels soignants sont accueillis dans les établissements scolaires. "Pour nos personnels soignants, les crèches, écoles et collèges restent ouverts pour leurs enfants", explique Nadège Baille. "Nous recommandons quand même que le conjoint non-hospitalier garde les enfants."

"Nous avons une très forte mobilisation des étudiants en médecine à Dijon. Ils se proposent pour être volontaires. On a vraiment besoin d'eux pour des gardes puisque la pandémie risque de durer dans le temps."

"On ne peut pas deviner qui sera concerné par une forme sévère." - Nadège Baille, directrice du CHU de Dijon

Nadège Baille, directrice général du CHU de Dijon

Le rappel des consignes sanitaires

La directrice d du CHU de Dijon rappelle qu'"il ne faut pas sortir". Et Nadège Baille d'ajouter que "c'est aujourd'hui qu'il faut préparer la crise de demain. C'est le contact des uns aux autres qui fait circuler le virus. On ne peut pas deviner qui sera concerné par une forme sévère."

"Il est urgent de respecter les mesures de confinement, rester chez soi, c'est déterminant. Il ne faut sortir que pour les besoins alimentaires, prendre ses précautions. Nous savons que nous avons une circulation importante du virus. Je le répète, restez chez vous. Éviter les contacts, les distances, il faut le respecter collectivement. Cela peut paraître sévère mais l'objectif c'est bien que tout cela se termine rapidement."

Le CHU de Dijon
Le CHU de Dijon © Maxppp - JC Tardivon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess