Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un nouveau variant découvert à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un nouveau variant du coronavirus a été découvert à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne), au sein d'un cluster de personnels hospitaliers. Selon l'AP-HP, il circule aujourd'hui activement dans plusieurs régions françaises.

Un nouveau variant a été découvert à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil
Un nouveau variant a été découvert à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

C'est peut-être un défi de plus pour la campagne de vaccination contre le coronavirus : un nouveau variant a été détecté à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne) et représente aujourd'hui 1,8% des cas analysés en France

Ce variant a été détecté pour la première fois au sein d’un cluster, un foyer de contamination, constitué de trois professionnels hospitaliers et du conjoint de l’un d’entre eux, par le laboratoire de virologie et de la plateforme "Génomiques" de l'hôpital. Dans les quatre semaines suivantes, il a été identifié chez 29 patients venant d'Île-de-France, du Sud-Est et du Sud-Ouest de la France.

Un effet sur la vaccination ?  

Sa fréquence de détection a continué à augmenter depuis, avec l’identification de plusieurs clusters et il est de plus en plus fréquemment retrouvé dans les prélèvements testés par la plateforme de l’hôpital Henri-Mondor. 

Selon les équipes de l'hôpital, ce variant est dérivé d'une souche virale apparue dès le début de la pandémie, avant d'être remplacée par d'autres courant 2020. Il présente plusieurs mutations d'acides aminés, dont plusieurs situées à des positions clés de la protéine responsable de l'entrée du virus dans les cellules. Cette protéine étant celle visée par les anticorps obtenus lorsqu'on est contaminé ou vacciné, ce variant risque ainsi de "diminuer l’action des anticorps neutralisants"

De nouvelles études seront nécessaires pour savoir "si sa sensibilité à l’action des traitements antiviraux et à la protection vaccinale est altérée par la présence de ses nombreuses mutations". Il faut encore évaluer par ailleurs s'il est plus ou moins contagieux que d'autres variants connus et s'il provoque des formes plus graves de la maladie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess