Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le gouvernement travaille sur plusieurs scénarios de reconfinement

Le gouvernement travaille à quatre scénarios de reconfinement pour lutter contre le coronavirus, avec des mesures progressives. "Il ne faut pas y voir une volonté de confiner la Mayenne ou la Bretagne", assure le Ministère de la Santé.

Les masques sont obligatoires dans tous les lieux publics, mais un reconfinement général n'est pas envisagé
Les masques sont obligatoires dans tous les lieux publics, mais un reconfinement général n'est pas envisagé © Maxppp - Fred Dugit

Y aura-t-il un reconfinement? Le gouvernement, tout en espérant ne pas y avoir recours, y travaille. Plusieurs scénarios sont à l'étude, notamment un reconfinement localisé, à l’échelle d’un département, d’une ville, ou éventuellement d'un quartier.

Selon les informations de Franceinfo, le gouvernement travaille à quatre scénarios de lutte contre le Covid-19, avec des mesures progressives :

  • Limitation des déplacements
  • Interdiction des rassemblements
  • Fermeture des bars et des restaurants.  

Le ministère de la Santé affirme que ce ne sont que des hypothèses de travail et qu'il ne faut pas y voir une volonté de confiner la Mayenne et la Bretagne, deux régions où la circulation du virus s’est accélérée ces derniers temps.

Scénario du pire envisagé ? 

Le retour au confinement total, que le gouvernement veut éviter, au regard de ses conséquences désastreuses, particulièrement pour l'économie, fait partie des quatre scénarios, mais n'est pas privilégié.

L'accès aux tests facilité peut-être dès cette semaine

Les autorités de santé espèrent mettre en œuvre rapidement, peut-être dès cette semaine, un des souhaits d’Emmanuel Macron : l’accès aux tests sans prescription médicale. Ils pourraient se faire via un texte de loi ou avec des bons de la caisse d’Assurance Maladie envoyés directement à la population.

Le ministère de la Santé veut aussi accélérer la mise en service des tests salivaires, jugés plus simples et surtout moins désagréables que les tests par écouvillons, ces grands cotons-tiges nécessaires aux prélèvements nasaux. Le but : que tout le monde puisse se faire dépister, y compris sur son lieu de vacances.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess