Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : objectif un million de masques pour les agents du département des Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

Le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales souhaite acheter un million de masques FFP1 et FFP2 d'ici fin juillet pour équiper tous ses salariés, notamment dans les EHPAD et les centres médico-sociaux.

Hermeline Malherbe, la présidente du conseil départemental
Hermeline Malherbe, la présidente du conseil départemental © Maxppp - Michel Clementz

"100.000 masques ont déjà été distribués et l'objectif est d'atteindre le million d'ici la fin juillet" annonce Hermeline Malherbe, la présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales qui évoque une facture "d'un million d'euros." Il s'agit de masques chirurgicaux FFP1 et FFP2, les plus recherchés mais dont l'efficacité diminue après seulement quelques heures. 

"_Ces masques sont destinés à nos agents qui sont sur le terrain et aussi à tous les personnels travaillant dans des structures départementales comme les maisons médico-sociales, les services de la protection maternelle et infantile (PMI), les EHPAD, les travailleurs sociaux ou encore les aides à domicil_e" explique Hermeline Malherbe. Pour obtenir ces masques, le département utilise le groupement de commandes de la région et sollicite aussi plusieurs entreprises. 

Tous les habitants des Pyrénées-Orientales recevront-ils de la part du département des masques pour le 11 mai et le début du déconfinement ? Clairement non. "Ça, c’est de la responsabilité de l'État suite aux annonces du président Macron. Nous ne voulons pas nous substituer à l'État, répond la présidente du département. Cependant si certaines petites communes n'ont pas les moyens d'en acheter, on verra avec les intercommunalités et les maires ce qu'il est possible de faire. Nous serons solidaires comme nous le sommes depuis le début de cette crise."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess