Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : où et comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Depuis ce jeudi 14 janvier, les publics priorisés peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la Covid-19. Comment faire ? Où se faire vacciner ? Vers quels professionnels de santé se tourner ? France Bleu fait le point.

Centre de vaccination Covid-19 à Nice le 11 janvier 2021.
Centre de vaccination Covid-19 à Nice le 11 janvier 2021. © AFP - ARIE BOTBOL / HANS LUCAS

Depuis ce jeudi 14 janvier, les publics priorisés peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la Covid-19. Toutes les personnes de plus de 75 ans, même si elles ne résident pas dans des Ehpad et ne présentent pas de comorbidités, pourront se faire vacciner dès le 18 janvier. De plus, comme l'a annoncé ce jeudi Jean Castex, les 800.000 personnes qui sont susceptibles de développer des formes graves de la maladie, quel que soit leur âge, pourront aussi bénéficier du vaccin lors de cette étape. Au total, 6,4 millions de personnes sont concernées. Comment faire ? Où se faire vacciner ? Vers quels professionnels de santé se tourner ? France Bleu fait le point.

► Les réponses à vos questions sur la campagne de vaccination en cliquant ici.

► Vous pouvez poser vos questions en cliquant ici ou là.

Inscription et prise de rendez-vous 

Vous pouvez prendre rendez-vous dans des centres de vaccination par téléphone et sur Internet via sante.fr ou encore les plateformes privées Doctolib, Maiia et Keldoc.

Des numéros de téléphones régionaux

Dans certaines régions, les Agences régionales de Santé (ARS) ont mis en place des numéros de téléphone pour faciliter les prises de RDV. C'est notamment le cas dans les Hauts-de-France, en Seine-Maritime et dans l'Eure, en Occitanie ou encore en Moselle.

Sur sante.fr

Une fois sur le site sante.fr, il suffit de taper dans la barre prévue à cet effet : "Vaccination Covid-19" puis la ville de résidence, ou la ville où la personne souhaite se faire vacciner. Ensuite, différents centres de vaccination sont proposés. L'internaute a la possibilité de visualiser la liste ou la carte. On peut ensuite "prendre rendez-vous en ligne". 

Il était compliqué d'accéder au site jeudi matin. L'afflux d'internautes a engendré "des lenteurs pendant la consultation du site", a indiqué la plateforme promettant "des optimisations afin de faciliter la navigation sur le site". "La publication des centres de vaccination Covid-19 aura lieu demain à 8h", a finalement annoncé le site santé.fr jeudi après-midi. 

Capturer d'écran sante.fr
Capturer d'écran sante.fr

Sur Doctolib

Les patients peuvent "choisir un centre de vaccination, prendre un rendez-vous en ligne comme ils le font sur Doctolib pour leurs professionnels de santé. Ils peuvent prendre les deux rendez-vous pour les deux injections en même temps", a détaillé Stanislas Niox-Château, cofondateur et président de Doctolib, le 12 janvier sur franceinfo. "Ils peuvent prendre leur rendez-vous eux-mêmes ou leurs proches peuvent prendre un rendez-vous pour eux. Ils peuvent également appeler, pas seulement prendre rendez-vous sur Internet. Et ils auront des SMS de rappel pour être sûrs qu'ils viennent bien à leur rendez-vous".

Il n'y a aucun papier particulier à fournir. "Quand le patient sera sur le site Internet, on lui posera des questions sur son âge. L'objectif est que seules les populations éligibles puissent prendre rendez-vous et accéder aux centres de vaccination".

Vous ne serez pas automatiquement redirigé vers le centre de vaccination plus proche du domicile a encore assuré le cofondateur et président de Doctolib. "Les patients seront complètement libres de choisir leur centre de vaccination, proche de chez eux ou pas."

Dès qu'ils auront la possibilité de stocker et conserver les vaccins, vous pourrez également prendre rendez-vous avec vos médecins traitants via ces plateformes internet.

A Nancy, la vaccination a débuté avec près d'une semaine d'avance car quelques personnes avaient réussi à prendre rendez-vous sur le site pour se faire vacciner dès le mardi 12 janvier, malgré un message d'avertissement qui les enjoignait à attendre mercredi.

Sur Maiia

Comme sur sante.fr et Doctolib, une fois sur Maiia, filiale du groupe Cegedim, vous devez renseigner le motif de la visite médicale (vaccination anti-Covid-19) et le lieu où vous souhaitez prendre rendez-vous.

Sur Keldoc

De même sur Keldoc, filiale de la Mutuelle nationale des hospitaliers.

Où se faire vacciner ?

Plus de 700 centres de vaccination doivent être ouverts dans tous les départements de France, d'ici la fin du mois de janvier. Sur place, vous devrez remplir un questionnaire visant à vérifier que la vaccination peut se dérouler dans de bonnes conditions. Il sera possible de voir un médecin.

La liste complète n'est pas encore connue mais les salles municipales ou les gymnases pourraient être privilégiés, a laissé entendre l’entourage du ministre de la Santé à Europe 1 : "Il faut que les personnes âgées n’aient pas à faire 70km pour se faire vacciner". Olivier Véran a aussi évoqué "des bus qui pourront circuler" notamment dans les zones rurales, pour permettre au plus grand nombre de se faire vacciner.

Qui peut vacciner ?

Tous les professionnels de santé, sauf les pharmaciens pour le moment, peuvent participer à la campagne vaccinale, ainsi que les étudiants en santé dans la limite de leurs compétences en matière de vaccination. 

Les médecins coordonnateurs des Ehpad peuvent prescrire et administrer les vaccins aux résidents et aux personnels de l'établissement dans lequel ils exercent, en informant les médecins traitants des personnes concernées. 

Le médecin généraliste, et notamment le médecin traitant, a vocation à être "au cœur du dispositif" indique le ministère de la Santé sur son site internet. "Cela d’autant plus à partir de l’étape 2, qui concernera près de 14 millions de personnes présentant un facteur de risque lié à l’âge ou une pathologie chronique." Pour l'heure, les médecins traitants n'ont pas la possibilité de conserver les vaccins existants (- 80 C° pour Pfizer/BioNtech) dans leurs cabinets mais "avec d'autres vaccins, dont les conditions techniques sont différentes cela va être possible", a affirmé Dominique Le Guludec, présidente de la Haute autorité de santé, le 12 janvier sur franceinfo. 

Les infirmiers peuvent pratiquer les injections des vaccins à condition qu'un médecin puisse intervenir à tout moment.

Serai-je prévenu(e) quand viendra mon tour ?

Des bons doivent être expédiés par l'Assurance maladie aux personnes âgées de 75 ans et plus, dans chaque département. Il ne sera pas nécessaire de les avoir pour se faire vacciner.

Si vous prenez rendez-vous sur une plateforme internet, vous recevrez des SMS de rappel a précisé Stanislas Niox-Château, cofondateur et président de Doctolib sur franceinfo le 12 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess