Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : ouverture de la vaccination des plus de 75 ans à Mont-de-Marsan

-
Par , France Bleu Gascogne

La vaccination pour les personnes âgées de plus de 75 ans a commencé ce lundi partout en France. Dans les Landes trois centres ont ouvert leurs portes à ces seniors. Des centres pris d'assaut et pour lesquels il faut attendre plusieurs jours pour décrocher un rendez-vous impératif.

1.600 rendez-vous pris en quatre jours au centre de vaccination de Mont-de-Marsan
1.600 rendez-vous pris en quatre jours au centre de vaccination de Mont-de-Marsan © Radio France - Valérie Mosnier

C'est parti pour la vaccination des plus de 75 ans dans les Landes. Les premiers seniors ont été vaccinés ce lundi après-midi. On estime entre 45 à 50.000 le nombre de Landais potentiellement concernés. Trois centres de vaccination ont ouvert ce lundi, Aire-sur-l'Adour, Saint-Sever et Mont-de-Marsan, où 1.600 rendez-vous ont été pris en seulement quatre jours. Car la vaccination se fait uniquement sur rendez-vous

A Mont-de-Marsan, le centre de vaccination, jusque là installé dans les locaux de l'hôpital, a déménagé avec l'aide de l'Agglomération, Salle du Petit Bonheur. Objectif : monter en puissance et ainsi permettre la vaccination de plus d'une centaine de personnes chaque jour avec la mis en place de deux lignes de vaccination, c'est à dire la possibilité de vacciner deux personnes en même temps. 

Dès l'ouverture à 13h, les premiers rendez-vous arrivent et parfois de loin. Eliane a fait la route avec son mari depuis Biscarrosse, parce qu'elle n'a pas eu de place à Arcachon. Les places sont chères et ceux qui ont obtenu un rendez-vous, comme Marie-Louise et Alain, 85 et 82 ans, se sont armés de patience et ont eu aussi un peu de chance : "J'ai pris rendez-vous le jeudi. J'ai commencé un peu avant l'heure, mais il n'y avait rien. A l'heure dite c'est occupé. Je suis parti faire des course et vers 16h, j'ai appelé, rappelé, rappelé et au bout de  5 minutes j'ai eu quelqu'un."

L'accueil du centre de vaccination covid-19 à Mont-de-Marsan, réservé normalement aux personnes qui ont un rendez-vous
L'accueil du centre de vaccination covid-19 à Mont-de-Marsan, réservé normalement aux personnes qui ont un rendez-vous © Radio France - Valérie Mosnier
Avant la vaccination contre la Covid-19, entretien médical
Avant la vaccination contre la Covid-19, entretien médical © Radio France - Valérie Mosnier
Deux lignes sont installées au centre de vaccination de Mont-de-Marsan, deux personnes peuvent être vaccinées en même temps
Deux lignes sont installées au centre de vaccination de Mont-de-Marsan, deux personnes peuvent être vaccinées en même temps © Radio France - Valérie Mosnier
Les doses du vaccin sont préparées à l'avance, six par six
Les doses du vaccin sont préparées à l'avance, six par six © Radio France - Valérie Mosnier
Au centre de Mont-de-Marsan, la préparation de nouvelles doses d'injection du vaccin contre la Covid-19 à partir du flacon
Au centre de Mont-de-Marsan, la préparation de nouvelles doses d'injection du vaccin contre la Covid-19 à partir du flacon © Radio France - Valérie Mosnier
Le centre de vaccination de l'hôpital de Mont-de-Marsan a déménagé, grâce à l'aide de la mairie et de l'Agglomération, Salle du Petit Bonheur
Le centre de vaccination de l'hôpital de Mont-de-Marsan a déménagé, grâce à l'aide de la mairie et de l'Agglomération, Salle du Petit Bonheur © Radio France - Valérie Mosnier

Plusieurs personnes tentent de prendre rendez-vous sur place

Mais tout le monde ne peut pas en dire autant. Impossible de valider la prise de rendez-vous sur  la plateforme, Giovanna a fait comme beaucoup d'autres ce lundi, elle est venue au centre de vaccination pour tenter de prendre un rendez-vous : "Je me débrouille pas mal en informatique, rien à faire ! J'ai essayé un numéro de téléphone indiqué sur internet, ce n'était pas le bon. Je suis venue comme ça, heureusement que je n'habite pas loin, mais pour les gens qui habitent loin c'est pas drôle, ça fout la panique, des gens qui n'auraient pas besoin de venir. C'est pas normal !"

Devant les difficultés à prendre rendez-vous sur internet ou par téléphone pour se faire vacciner contre la Covid-19, les Landais viennent directement au centre de vaccination (ici à Mont-de-Marsan)
Devant les difficultés à prendre rendez-vous sur internet ou par téléphone pour se faire vacciner contre la Covid-19, les Landais viennent directement au centre de vaccination (ici à Mont-de-Marsan) © Radio France - Valérie Mosnier

Les quantités de vaccin sont inférieures aux capacités que nous avons ici - Charles Dayot

Le maire et président de l'Agglomération, Charles Dayot, accompagné du directeur de l'hôpital, Frédéric Pigny et des représentants des communauté de communes de Villeneuve-de-Marsan et du Pays Grenadois ont visité le centre de vaccination ce lundi. Un centre déménagé en seulement cinq jours. 

Plus de 5.000 personnes pourraient prendre rendez-vous, mais  tout dépend du nombre de doses livrées, rappelle Charles Dayot : "Il faut un discours de vérité. Nous avons tous compris que tout le monde, y compris les cibles prioritaires, ne seraient pas forcément vaccinées tout de suite, car les quantités de vaccin sont inférieures aux capacités que nous avons ici." 

Un discours rejoint par Frédéric Pigny, le directeur du CHI Mont-de-Marsan - Pays des Sources, qui gère sur décision de l'ARS, le stockage des vaccins pour tout le département : "Ce qu'on ne sait pas, c'est la lisibilité sur l'approvisionnement dans les prochaines semaines. En tant qu'acteur de santé, on mesure bien la nécessité à organiser de façon progressive, et de travailler dans des temporalités qui soient maîtrisées. Ne pas prendre des engagements ou des actions, qui ne pourraient pas être réalisées." Le directeur de l'établissement salue l'envie croissante de la population à se vacciner et lui aussi demande aux uns et aux autres d'être patients.  

Et il faut également compter la seconde injection, 28 jours plus tard, rajoute Gilles Chauvin, médecin et adjoint chargé des questions de santé à Mont-de-Marsan  : "Les personnes qui arrivent ici ont automatiquement un rendez-vous pour la deuxième injection. On s'assure à l'hôpital que les personnes qui viendront auront leur dose. Ce sont des lots mis en réserve. On peut sécuriser les gens de ce côté là."

Plus de rendez-vous pour la première injection

Sauf quelques annulations, il n'y a plus de rendez-vous pour la première injection avant le 14 février dans les Landes, a fait savoir ce lundi en fin de journée la préfecture des Landes. Sauf si la dotation de vaccins était revue à la hausse. Les centres de vaccination dans les Landes ont été pris d’assaut pour la campagne des 75 et plus. "Toutes les disponibilités de créneau sont saturées", explique la préfecture des Landes qui se réjouit de l’adhésion à cette campagne de vaccination. "Il y a une vraie dynamique sur cette campagne", se félicite la directrice ce cabinet.

Dans les Landes, 8.400 doses doivent être livrées cette semaine, selon l'Agence Régionale de Santé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess