Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Paris n'a pas conscience de nos besoins !" L'appel au secours de l'hôpital de Metz-Thionville

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Département le plus touché par l'épidémie après l'Alsace, la Moselle pousse un cri d'alarme et se sent oubliée. La directrice générale du centre hospitalier régional de Metz-Thionville estime que son établissement est arrivé quasiment à saturation mais que le gouvernement français ne le réalise pas.

La facade de l'hôpital de Mercy, à Metz.
La facade de l'hôpital de Mercy, à Metz. © Radio France - Cédric Lang-Roth

Nous sommes restés discrets face à l'urgence de la situation en Alsace mais maintenant il faut qu'on s'occupe de nous, dit en substance la directrice générale du CHR de Metz-Thionville Marie-Odile Saillard. Pour la patronne du centre hospitalier régional, la situation du nord de la Lorraine est critique mais "n'est pas prise en compte sérieusement par Paris". 

L'établissement est arrivé au bout de sa capacité d'augmentation de lits de réanimation

L'établissement est arrivé au bout de sa capacité d'augmentation de lits de réanimation. Des lits multipliés par 5 en deux semaines. Un effort colossal. Il y en a 100 désormais, occupés par 90 patients. "Mais dans quelques heures ils seront tous pleins", prévient le chef du service de réanimation, le Dr Sébastien Gette. 

Nos voisins allemands font plus d’effort pour prendre nos patients que le reste des hôpitaux français 

Pour éviter la saturation, le CHR de Metz Thionville réclame donc 12 transferts de patients par jour dans d'autres établissements. Il y a eu 11 ce week-end vers la nouvelle Aquitaine. Pas assez pour la directrice de l'hôpital. "Nos voisins allemands font plus d’effort pour prendre nos patients que le reste des hôpitaux français", dit-t-elle en colère. Le chef de la réanimation ajoute : "Si on ne fait rien, dans 3-4 jours ce sera Mulhouse ici". 

Un médecin hospitalier décède 

Le CHR de Metz-Thionville a également annoncé le décès d'un médecin hospitalier soigné en réanimation en Moselle. Une quarantaine de personnels hospitaliers sont actuellement contaminés (sur 6.300 agents). Le chiffre a peu augmenté depuis la semaine dernière. Il y en avait 35. Plusieurs médecins sont actuellement soignés en réanimation a précisé la directrice du centre hospitalier régional de Metz-Thionville. 

Depuis le début de l'épidémie, 6 médecins français sont décédés du covid-19 dont 4 dans le Grand Est. Deux d'entre eux étaient de Moselle, le département qui compte le plus de décès en France après le Haut-Rhin (hors région parisienne), avec 163 morts selon l'Agence de santé publique France. 

Coronavirus : les décès par région au 29 mars 2020
Coronavirus : les décès par région au 29 mars 2020 © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu