Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : pas de nouveau malade, le cluster de Brive devrait "s'éteindre progressivement"

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Cinq personnes malades du coronavirus et une soixantaine de personnes mises en quatorzaine : tel est le bilan du cluster, ce regroupement de cas confirmés, apparu il y a deux semaines à Brive. En l'absence de nouveau malade, il devrait s'éteindre progressivement de lui-même.

Aucun cas supplémentaire de coronavirus signalé pour le cluster de Brive (image d'illustration)
Aucun cas supplémentaire de coronavirus signalé pour le cluster de Brive (image d'illustration) © Radio France - Marc Bertrand

Il aura été un énorme rappel à l'ordre pour les principaux concernés d'abord, et le département de la Corrèze ensuite. Mais ses conséquences ne devraient pas, a priori, s'étendre d'avantage. Le cluster de Brive / Malemort, le regroupement de cas confirmés du coronavirus, apparu il y a deux semaines après une soirée privée, est sur le point de disparaître.

Aucun malade supplémentaire depuis dix jours

Il devrait " s'éteindre progressivement " de lui-même indique, à France Bleu Limousin, l'Agence Régionale de Santé en Corrèze. Et ce puisque aucun malade supplémentaire n'a été recensé après la série de tests menés sur la soixante de personnes mises en quatorzaine.

Nous restons vigilants

Toutes avaient été en contact, plus ou moins longtemps, avec les cinq malades confirmés entre le 3 et le 4 juillet. " Nous restons vigilants " fait savoir l'ARS à ce sujet, tout en martelant la nécessaire prudence à avoir : notamment en respectant les gestes barrières, que ce soit dans l'espace public ou dans le cadre privé.

Masques obligatoires au 1er août

Face au relâchement général observé et alors qu'il y a des signes d'une reprise de l'épidémie de coronavirus en France, le président de la République, lors de son entretien du 14 juillet ce mardi, s'est prononcé pour " le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos " à partir du 1er août.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess