Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : plus de 3000 masques de protection pour les policiers drômois

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les policiers de la Drôme ont reçu ce jeudi un nouveau stock de masques de protection. Ils sont destinés en priorité aux agents chargés de contrôler les citoyens sur la voie publique. En tout, la police de la Drôme dispose de plus de 3000 masques (FFP2 et chirurgicaux) pour protéger les agents.

Le 21 mars 2020, la police municipale contrôle les attestations de sortie dérogatoire à Valence (Drôme).
Le 21 mars 2020, la police municipale contrôle les attestations de sortie dérogatoire à Valence (Drôme). © Radio France - Claire Leys

Cette semaine, le ministère de l'Intérieur a décidé de donner ses stocks de masques FFP2 au personnel soignant, ce qui a contraint les commissariats de la Drôme à restituer l'ensemble de leurs masques, ce vendredi. Un don qui n'a pas mis en danger les policiers selon la direction de la sécurité publique, puisque ce jeudi ils avaient reçu une autre dotation, composée de kits de protection : masques, gel hydroalcoolique et gants

Ce matériel doit être réparti sur l'ensemble du département. En tout, plus de 3000 masques sont à la disposition des policiers drômois. Difficile de savoir combien de temps les forces de l'ordre pourront tenir avec ce stock. Barbara Wetzel, directrice adjointe de la Sécurité publique de la Drôme se veut rassurante, "Le travail des chefs de service est de veiller à ce qu'il n'y ait pas de rupture d'approvisionnement pour les kits de protection. On nous annonce d'autres dotations de masques, nous sommes confiants."

Le masque, pas systématique

Ces masques (chirurgicaux et FFP2) sont destinés en priorité aux agents qui contrôlent les citoyens sur la voie publique. Les policiers chargés de faire respecter le confinement font partie des personnels les plus exposés au virus. Cependant, c'est au policier d'évaluer la situation et de décider s'il a besoin ou non de porter un masque."La qualité première d'un policier, c'est l'adaptation, rappelle Barbara Wetzel. Le port du masque n'est pas systématique, l'agent doit analyser la situation. La première règle consiste à respecter la distanciation, le masque est utile en cas de contact rapproché ou si le policier est face à une personne porteuse de symptômes". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu