Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Plusieurs maisons de champagne stoppent leur production

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

De nombreuses maisons de champagne ont décidé de stopper leur production ce mardi 17 mars pour faire face à la pandémie de Coronavirus. Un arrêt pour préserver la santé des collaborateurs et éviter les contacts au sein même des sites.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Alexandre Marchi

Perrier-Jouët, Mumm, J. de Telmont... Les grandes maisons de champagne marnaises arrêtent, les unes après les autres, la production de bouteilles sur leurs sites. Les salariés sont invités à rester chez eux dans un contexte de confinement général en France, annoncé lundi 16 mars par Emmanuel Macron. Les maisons contactées nous assurent toutes la même chose : il faut préserver la santé des collaborateurs. 

"C'est la raison qui doit l'emporter sur toutes décisions et l'essentiel c'est d'éviter une propagation, rappelle Bertrand Lhopital, directeur de la maison J. de Telmont, basée à Damery. Il n'est pas justifié aujourd'hui de maintenir des personnes sur nos sites, de les faire déplacer, de les faire venir au risque de les exposer de façon inconsciente à ce virus." 

Des conséquences sur les chiffres

Une décision facile à prendre pour Bertrand Lhopital mais qui aura certainement un impact dans quelques mois : "Les bouteilles qui devaient sortir aujourd'hui auraient été mises sur le marché à partir de juillet. Si la situation perdure, il faudra être beaucoup plus efficaces au redémarrage pour approvisionner nos distributeurs."

Une étape de la production du champagne ne peut cependant pas être totalement mise à l'arrêt. Dans beaucoup de maisons, le tirage, c'est-à-dire la mise en bouteille, est maintenu : "C'est obligatoire, explique David Chatillon. Il faut que la veille des prochaines vendanges, les cuves soient vides. Cela va demander des aménagements particuliers, vu le contexte." 

Le travail dans les vignes continue

Aujourd'hui, le regard des directeurs des maisons de champagne se tourne surtout vers l'extérieur. Le travail dans les vignes est maintenu, dans des conditions particulières : " Nos collaborateurs travaillent avec une distance minimale de trois rangées de vigne", précise Bertrand Lhopital. Une activité primordiale pour les vignerons qui préparent déjà les prochaines vendanges avec le retour du beau temps. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess