Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : pour certains médecins, le déconfinement est plus "politique" que "sanitaire"

-
Par , France Bleu

Alors que le gouvernement a décidé de lever progressivement les restrictions sanitaires, une vingtaine de médecins et chercheurs déplorent que ce déconfinement soit "davantage guidé par des desseins politiques que par un objectif sanitaire".

Déconfinement progressif en France. Ici à Collioure (Pyrénées-Orientales).
Déconfinement progressif en France. Ici à Collioure (Pyrénées-Orientales). - Maxppp

Ils sont 23 médecins, épidémiologistes, urgentistes et chercheurs à contester les récentes décisions du gouvernement de lever progressivement les restrictions face à l'épidémie de coronavirus.  Dans les colonnes du JDD, ces scientifiques dénoncent un déconfinement "davantage guidé par des desseins politiques que par un objectif sanitaire". Soulignant que "d'après l'Institut Pasteur, seul un scénario optimiste permettrait d'éviter un rebond épidémique durant l'été", ils rappellent aussi que le conseil scientifique affirmait le 21 avril que la situation sanitaire restait "préoccupante". 

Mise en place d'un nouveau protocole national

"Nous assistons à l'officialisation du passage d'une gestion active à une gestion passive de l'épidémie. Il s'agit là d'un pari audacieux, avec un seuil particulièrement élevé et ne répondant pas à des objectifs de contrôle", poursuivent les signataires. "Après un an de privations, la France aspire à reprendre une vie satisfaisante. Mais cela ne peut se faire que sur des bases scientifiques", disent-ils encore, appelant "à la mise en place d'un nouveau protocole national, qui fixe des seuils précis, déclenchant des mesures automatiques, décidées et débattues à l'avance". 

"Pour lutter efficacement contre le virus, il ne faut plus être dans le déni ni dans la pensée magique, ni invisibiliser la maladie et ses conséquences", estiment ces scientifiques. 

Lente décrue à l'hôpital 

Selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France samedi, les services de réanimation, soins intensifs et de surveillance continue accueillaient 5.005 patients, contre 5.106 vendredi. 

Les chiffres de l'épidémie en France, au 8 mai 2021
Les chiffres de l'épidémie en France, au 8 mai 2021 © Visactu

La vaccination sera élargie à partir de lundi à tous les plus de 50 ans, sans condition de santé, et à tous les adultes sans condition d'âge à partir de mercredi en cas de rendez-vous disponibles la veille pour le lendemain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess