Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : pour l'instant, le CHU de Montpellier "n'est pas sous l'eau"

-
Par , France Bleu Hérault

Le CHU de Montpellier a fait ce vendredi un point presse sur le Covid-19 : les chiffres des malades, les tests, l'organisation de l'hôpital... Son directeur général, Thomas Le Ludec, s'est voulu rassurant : la situation est préoccupante, mais il a tenu à rappeler que beaucoup de malades guérissent.

Hôpital illustration
Hôpital illustration © Radio France - Annaïg Haute

Si le département de l'Hérault est le plus touché de la région Occitanie par le coronavirus, "le CHU de Montpellier n'est pas sous l'eau pour autant". C'est le message positif délivré ce vendredi lors d'un point presse par visioconférence organisée par le directeur général de l'hôpital, Thomas Le Ludec, entouré de plusieurs chefs de services.

Depuis le début du stade 3, quelque14 décès sont à déplorer. Jeudi soir, le CHU comptait 75 malades hospitalisés, dont 30 en réanimation. Leur moyenne d'âge est de  60 ans. 

Pour quelles raisons le CHU de Montpellier s'en sort plutôt bien pour l'instant ? 

  1. La vague de l'épidémie est pour le moment moins forte qu'en Île-de-France ou dans la région Grand Est. 
  2. Les hôpitaux périphériques sont forts : Béziers mais aussi Perpignan qui, avec un bassin de population moins important que Montpellier, parvient à absorber une activité équivalente. 55 lits de réanimation sont disponibles à l'hôpital de Perpignan, une soixantaine au CHU de Montpellier qui a envoyé une cellule d'appui dans les Pyrénées Orientales, avec 20 respirateurs et plusieurs médecins. 
  3. Le secteur libéral est bien mobilisé. Les cliniques privées ont libéré des lits qui sont toujours vides actuellement. 

Autre point positif, la diminution des appels au Samu : 450 par jour contre jusqu'à 1.500 au plus fort. 

Enfin, le télé-suivi fonctionne bien : une majorité des malades (266) sont chez eux, suivis à distance quotidiennement. 

Au CHU de Montpellier, 48 soignants sont positifs au coronavirus, dont 17 médecins. Le CHU fait ces jours-ci 250 diagnostics par jour, et seulement 10 % des tests sont positifs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu