Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : près d'Auxerre que décident les parents pour le retour à l'école ?

-
Par , France Bleu Auxerre

Edouard Philippe l'a annoncé mardi, les enfants des crèches, des maternelles et du primaire seront les premiers à rejoindre le chemin de la classe à partir du 11 mai. Un retour des enfants à l'école qui se fera sur la base du volontariat. Aux parents donc de choisir, s'ils ont le choix.

.
. © Maxppp - .

Dans l'Yonne, parmi les parents qui ont le choix de renvoyer ou pas leurs enfants à l'école à partir du 11 mai, il y a Cécile. Elle habite Saint-Georges-sur-Baulche, près d'Auxerre. Elle est maman de deux garçons âgés de 2 ans et demi et 9 ans. Elle a décidé que le premier ne retournerait pas à la crèche, et que grâce au télétravail elle pourrait continuer à faire cours au second. 

"Au début c'était un peu compliqué , mais on a réussi à trouver nos marques, à trouver une organisation efficace. Donc je pense que les gens qui ont la possibilité de poursuivre le télétravail, devraient laisser la priorité que ce soit pour la crèche ou pour l'école , aux enfants dont les parents n'ont pas cette chance. Donnons la priorité aussi aux personnes qui n'ont pas accès au numérique autant que les autres. Le retour à l'école est plus important pour les enfants qui n'ont pas cette possibilité de continuer à apprendre à la maison. "

Cécile, maman de deux garçons de deux ans et demi et 9 ans à Saint Georges sur Baulche

Céline a pu aussi bénéficier du télétravail depuis le début du confinement. A Perrigny près d'Auxerre, elle peut donc également aider ses deux filles âgées de 7 et 10 ans qui sont en primaire. Mais elle ne sait toujours pas si elle les renverra à l'école le 11 mai. Trop d'incertitudes concernant l'accueil des enfants en classe.  

"On les remet à l'école à nos risques et périls" - Céline, à Perrigny

Céline, maman de deux filles de 7 et 10 ans à Perrigny

"On nous dit que c'est aux parents de choisir.  Ça veut dire que si on les remet à l'école c'est un peu à nos risques et périls. On comprend que pour la santé des enfants ce n'est pas la meilleure décision, mais économiquement on nous fait comprendre que c'est ce qu'il y a de mieux à faire. Ce qui me fait peur c'est qu'il n'y a rien de défini concernant l'organisation dans les écoles. On ne nous a pas contacté pour savoir si on comptait y remettre nos enfants. Ils ne sont censés n'être que 15 par classe.  J'attends. Je ne les mettrais à l'école qu'en fonction de l'organisation qu'on nous proposera." Mercredi 29 avril sur France info, le ministère de l'Education a indiqué que chaque parent serait en connaissance des conditions de rentrée de son enfant "entre le 4 et le 7 mai".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess