Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : près de 900 personnes vaccinées dans les deux Charentes ce lundi

-
Par , France Bleu La Rochelle

Ce lundi était synonyme de début de vaccination contre le coronavirus des personnes âgées de plus de 75 ans. Dans nos deux Charentes, près de 900 personnes se sont faites vaccinées. Plus de 500 en Charente-Maritime et 380 en Charente.

Vaccination d 'une habitante de Saint Palais-sur-Mer ce lundi 18 janvier 2021
Vaccination d 'une habitante de Saint Palais-sur-Mer ce lundi 18 janvier 2021 © Radio France - Gérald Paris

Dans les deux Charentes aussi, ce lundi était synonyme de coup d'envoi de la vaccination des personnes âgées de plus de 75 ans. Sur cette première journée, près de 900 personnes ont été vaccinées. Plus de 500 en Charente-Maritime et 380 en Charente. Retour sur ce premier jour, avec un coup de projecteur sur le centre de vaccination de l'hôpital de Royan. 

Centre de vaccination de l'hôpital de Royan
Centre de vaccination de l'hôpital de Royan © Radio France - Gérald Paris

Des médecins à la retraite en renfort pour vacciner

Sur l'après -midi, un peu plus d'une douzaine de vaccinations ont été réalisées ce lundi au centre de l'hôpital de Royan. Le centre passera à la vitesse supérieure ce mardi, avec 78 rendez-vous programmés. De deux médecins, la structure passera à trois, tout comme les infirmières, qui passeront elles aussi à trois au lieu de deux. Avec une rotation prévue, cinq médecins tourneront sur ce centre, deux libéraux, un de l'hôpital et deux médecins à la retraite en renfort. 

Pendant la pandémie, je suis restée tout le temps chez moi. j'avais peur!" - Ondine 80 ans -

Dans la salle d'attente, Nathalie, et sa maman Ondine 80 ans. "Cette période est stressante pour elle, voilà je l'ai inscrite, ç va la rassurer de se faire vacciner." Ondine acquiesce : "Oui je suis contente, parce que c'est vrai que pendant la pandémie, je suis restée tout le temps chez moi. J'ai peur!" 

Sur une chaise en face Jean-Claude, 77 ans, un habitant de Vaux-sur-Mer : " Vu mon âge, et une pathologie que je ne citerai pas ... c'était important de venir. Je n'ai pas peur de ce vaccin. On n'a pas le choix en fait. Je veux surtout revoir mes neuf petits-enfants."

Dans une salle à côté, un médecin pose les questions traditionnelles avant de pouvoir valider la vaccination par une infirmière. "Est-ce que vous êtes volontaire pour vous faire vacciner ? Est-ce que vous avez eu une infection particulière ces derniers jours ? A quel bras souhaitez-vous vous faire piquer ? "Coralie tend son bras, l'infirmière la vaccine rapidement. _C'est sans douleur. C'est fait. Je suis rassurée maintenant_."

Un centre d'appel submergé par le nombre de demandes de rendez-vous pour se faire vacciner

Il faudra bien sûr revenir ensuite pour la deuxième injection. Mais Coralie mesure la chance d'être passée le premier jour à Royan. Le centre d'appel téléphonique de la CARA, de l'agglomération, a été submergé d'appels de retraités à la recherche d'un rendez-vous pour se faire vacciner. 

Centre d'appel téléphonique de la CARA à Royan pour obtenir un rendez-vous de vaccination contre le coronavirus
Centre d'appel téléphonique de la CARA à Royan pour obtenir un rendez-vous de vaccination contre le coronavirus © Radio France - Gérald Paris

Depuis vendredi dernier 15 heures, jusqu'à ce lundi 15 heures, 10 000 personnes ont tenté d'obtenir un rendez-vous. Seuls 653 sont validés. Les autres attendront encore un peu. Le centre est maintenant fermé, le temps d'obtenir le nombre de doses de vaccin nécessaire pour pouvoir planifier à nouveau des vaccinations. Sur les 33 communes de la communauté d'agglomération de Royan, il y a 15 000 personnes de plus de 75 ans.    

Reportage au centre d'appel vaccination de la CARA à Royan

Choix de la station

À venir dansDanssecondess