Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : près de Lisieux, quatre salariées d'un Ehpad se confinent avec les résidents

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)
Le Mesnil-Guillaume, France

Sur la base du volontariat, la responsable de l'Ehpad Sainte-Marie au Mesnil-Guillaume (Calvados) a proposé à son personnel de se confiner avec les résidents, afin de limiter les risques de propagation du coronavirus. Quatre salariées sont donc confinées avec 21 résidents, pour 3 semaines minimum.

Quatre salariées de l'EHPAD Ste Marie au Mesnil-Guillaume ont décidé de se confiner avec les résidents pendant minimum trois semaines.
Quatre salariées de l'EHPAD Ste Marie au Mesnil-Guillaume ont décidé de se confiner avec les résidents pendant minimum trois semaines. - Julie Letellier - EHPAD Ste Marie

"C'était naturel pour nous, c'est comme une deuxième famille ici", explique Julie Letellier, infirmière coordinatrice à l'Ehpad Sainte-Marie, basé au Mesnil-Guillaume dans le Calvados. Vendredi dernier, la responsable de la maison de retraite, Séverine Poulvelarie, a proposé à ses collègues, sur la base du volontariat, de se confiner avec les résidents afin de limiter les risques de propagation du COVID-19. Julie Letellier, infirmière coordinatrice, Gisèle Ragot, aide soignante et Arlette Le Ray, ASH, ont répondu présent.

On voulait aller au-delà des recommandations de l'Agence Régionale de Santé

Pour protéger les résidents, mais aussi leurs familles, ces quatre salariées vont donc rester confinées 24 heures sur 24 et s'occuper des 21 résidents pendant trois semaines minimum.

"On respecte les gestes barrières, on fait tout ce qu'il faut. Mais on a pris cette décision pour aller au-delà des recommandations de l'ARS. Pour stopper les allers-retours dans l'établissement et ainsi protéger tout le monde du coronavirus", poursuit Julie Letellier.

On ne voit pas comment le virus pourrait entrer dans l'établissement

En étant confinée dans l'Ehpad, l'infirmière coordinatrice, qui a trouvé une solution pour la garde de ses quatre enfants, affirme avoir "plus de temps pour les résidents."

"On n'avait pas l'habitude de voir nos collègues en pyjama, mais c'est une ambiance familiale. Et maintenant que plus personne ne rentre ou ne sort, on ne voit pas comment le virus pourrait entrer dans l'établissement", se rassure Julie Letellier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu