Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : en Nord-Franche-Comté, qu'attendre des tests sérologiques ?

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Beaucoup de questions restent sans réponses sur les tests sérologiques dans la période de déconfinement qui s'annonce. Les laboratoires sont prêts, notamment dans le Nord Franche Comté. Mais ils attendent la stratégie du gouvernement. Et pointent les interrogations qui entourent encore ces test.

Des tests sérologiques pratiqués en Italie
Des tests sérologiques pratiqués en Italie © Maxppp - Nicolas Marfisi

Dans la phase de déconfinement qui se prépare, on attend beaucoup des tests sérologiques (sanguins) qui devront pointer les personnes qui ont développé des anticorps au Covid 19. 

Les tests sont là. Les laboratoires sont prêts à les pratiquer. Certains ont d’ailleurs déjà commencé. (Un test facturé 30€, non remboursé). 

Mais ces laboratoires attendent de connaître la stratégie des autorités en la matière. 

Quels tests seront labellisés ? Faut-il tester tout le monde ? Avec ou sans prescription ? Et puis, il y a la question de la lecture du test. Le résultat ne sera pas aussi limpide qu’on peut le croire. 

"Personne ne sait si les anticorps sont protecteurs". 

"Le test permet de savoir si on a rencontré le virus à un moment. Mais il ne permet pas d'établir qu'on ne l'a plus et qu'on protégé. Personne dans le monde ne sait si ces anticorps sont protecteurs", explique le docteur Valéry Frechin, biologiste responsable du laboratoire Biocity à Lure. 

Alors a quoi sert-il ? "Il permet a des personnes qui ont eu des symptômes évocateurs alors qu'ils n'ont pas pu être testés biologiquement RT-PCR de savoir s'ils ont rencontré le Covid 19", ajoute Thomas Spitz du laboratoire Gay à Belfort 

"L'interprètation du résultat est capitale"

Aujourd’hui, les laboratoires attendent de connaitre la liste des tests retenus par le ministère de la santé. Et surtout, ils insistent sur la nécessite de la prescription médicale car "l’interprétation du résultat du test est capitale", précise Valéry Frechin, "car l'apparition des anticorps est différente d'une personne à l'autre". "Il reste encore beaucoup d'interrogations autour des tests sérologiques". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess