Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : quelle stratégie pour les établissements de santé du Poitou ?

-
Par , France Bleu Poitou

L'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine a présenté sa stratégie pour la région, notamment l'organisation des CHU et hôpitaux. Dans le Poitou, le CHU de Poitiers est en première ligne.

le CHU de Poitiers
le CHU de Poitiers © Radio France - DR

L'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine  a présenté sa stratégie mise en place depuis début janvier pour la gestion sanitaire du coronavirus. Le but : être à même de détecter et prendre en charge le plus tôt possible les cas et les personnes contacts. Le protocole prévoit aussi quoi faire en cas d'éventuelle propagation du virus. 

Les CHU de Poitiers, Bordeaux et Limoges au premier niveau

Il s'agit d'une phase d'anticipation, puisque actuellement il n'y a pas d'épidémie à proprement parler du coronavirus. Pour sécuriser une éventuelle prise en charge, ce sont d'abord les CHU de Poitiers, Bordeaux et Limoges qui sont en première ligne. Ils sont tous les trois équipés d'un plateau technique pour la prise en charge. Depuis ce mercredi 26 février, le CHU de Poitiers peut procéder aux analyses des prélèvements, comme celui de Bordeaux. Si des cas confirmés se présentent, les trois Centres Hospitaliers pourront prendre en charge les patients en chambre de confinement. 

Niort, centre hospitalier de deuxième niveau 

Quatorze centres hospitaliers de la région sont désormais prévus en "second niveau" : ils sont mobilisés pour accueillir des patients des CHU si ceux-ci sont surchargés. Pour le Poitou, c'est l'hôpital de Niort qui complétera le dispositif. Par ailleurs, l'ARS demande également à tous les établissements médicaux d'augmenter leur capacité d'accueil de 10%

Pas de crise pour le moment 

L'ARS le précise : ces dispositifs font partie d'une phase d'anticipation, afin de pouvoir être en mesure de répondre à une épidémie si elle devait avoir lieu. Pour le moment, depuis le début de l'apparition du coronavirus, il y a eu un seul cas confirmé de coronavirus dans la région. Hospitalisé au CHU de Bordeaux, il est sorti guéri. 

Elle rappelle également que les gestes pour limiter les risques d'infection et de transmission sont les mêmes qu'en cas de grippe par exemple : se laver les mains régulièrement, tousser dans ses manches. 

En cas de doute, n'allez pas chez votre médecin ni aux urgences mais composez le 15. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu