Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les recommandations pour limiter la propagation de l'épidémie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu
France

Appeler le 15 plutôt que de vous rendre aux urgences si vous êtes malade et que vous ou un de vos proches étiez récemment en Chine, c'est la recommandation essentielle des autorités de santé après l'annonce de trois cas en France. Les conseils habituels en cas de grippe restent efficaces.

Deux des malades infectés par le coronavirus apparu en chine sont hospitalisés à hôpital Bichat à paris.
Deux des malades infectés par le coronavirus apparu en chine sont hospitalisés à hôpital Bichat à paris. © Maxppp - Arnaud Journois

Après l’identification de trois cas de coronavirus en France, le ministère de la Santé a réitéré les précautions à prendre en cas de symptômes pour les personnes qui se sont rendues en Chine récemment. En cas d'apparition de fièvre, de toux ou de difficultés respiratoires, il faut contacter le 15 qui vous indiquera la marche à suivre afin de limiter la propagation de l'épidémie. Il ne faut surtout pas se rendre directement chez son médecin traitant ou aux urgences pour éviter toute potentielle contamination. 

Des consignes à respecter pour éviter un afflux dans les services d'urgences déjà surchargés et en plein conflit social alors que la grippe hivernale sévit. En Ile-de-France, l'annonce des premiers cas français a entraîné une forte augmentation de la demande de masques et des pharmacies sont en rupture de stock

Si vous ou un de vos proches ne revenez pas de Chine et que vous toussez ou avez de la fièvre, appliquez les mêmes conseils sanitaires que pour les épisodes habituels de grippe :

  • se laver régulièrement les mains,
  • tousser dans son coude,
  • utiliser des mouchoirs à usage unique, 
  • porter un masque si on est malade pour ne pas contaminer son entourage

Une dizaine de personnes sous surveillance

Les trois malades identifiés en France sont hospitalisés à Bordeaux et Paris, il s'agit de voyageurs rentrés récemment de Chine où est apparu ce nouveau coronavirus. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a affirmé ce dimanche que _"quelques personnes étaient testées aujourd'hui_", dans le cadre de suspicions de coronavirus. Les résultats sont attendus en fin de journée et une dizaine de personnes sont "sous surveillance". "Nous demandons essentiellement aux gens qui ont passé du temps avec les personnes malades de rester chez eux par précaution pour éviter de contaminer d'autres personnes", précise la ministre.

Une réunion est prévue en fin d'après-midi ce dimanche avec le Premier ministre Edouard Philippe dans le cadre d'un possible rapatriement des 800 Français présents à Wuhan, foyer de l'épidémie en Chine a assuré Agnès Buzyn, invitée du Grand Jury sur RTL. 

Une équipe médicale d'accueil à Roissy

Une "équipe médicale d'accueil" sera mise en place ce dimanche à l'aéroport de Roissy, permettant notamment la prise en charge des personnes qui présenteraient des symptômes d'une infection par coronavirus, a par ailleurs annoncé le directeur général de la Santé. En France, le groupe automobile PSA a décidé de rapatrier ses salariés présents à Wuhan, là où se situe l’origine de l'épidémie. 

L'épidémie se répand rapidement en Chine, avec près de 2.000 cas de contamination dont 56 mortels recensés.  Les autorités chinoises cherchent à reprendre la main notamment en restreignant les déplacements. L'étude des premiers cas tend toutefois à montrer que le taux de mortalité de ce virus baptisé 2019-nCoV est assez faible. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu