Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : quels résultats dans les Pyrénées-Atlantiques après plus de 8.000 tests ?

Après plus de dix semaines de tests de dépistage du Covid-19, des tendances se dégagent des résultats. Beaucoup plus de femmes que d'hommes sont testées, les plus de 75 ans représentent quasiment un cas positif dépisté sur deux.

À Pau, les tests de dépistages se font en drive au Parc des expositions depuis le déconfinement.
À Pau, les tests de dépistages se font en drive au Parc des expositions depuis le déconfinement. © Radio France - Daniel Corsand

Les données en accès libre de Santé Publique France permettent de dresser un premier panorama de la campagne de dépistage du Covid-19 dans les Pyrénées-Atlantiques. La base répertorie les tests effectués par les laboratoires de ville, semaine après semaine, par sexe et par tranche d'âge.

8.500 personnes testées dont plus de 6.000 femmes

Depuis le 9 mars, 8.483 tests ont été réalisés par les laboratoires de villes (au 24 mai). Le rythme s'est accéléré ces dernières semaines, passant de 5.273 tests avant le déconfinement, à 3.210 tests déjà depuis deux semaines.

Sur ce nombre, il existe une grande disparité entre les femmes et les hommes dépistés. Ainsi, 74 % des dépistages ont été réalisés sur des femmes. Logiquement, plus de tests positifs sont recensés chez les femmes, 209, que chez les hommes, 72, mais les proportions restent équivalentes : 3,3 % de cas positifs chez les femmes comme chez les hommes.

Plus de cas positifs à partir de 75 ans

Un vrai écart est lisible en fonction de l'âge des personnes testées. Avant 75 ans, la moyenne de résultats positifs par tranche d'âge oscille entre 2,1 % et 2,7 %, elle grimpe à 6,3 % pour la dernière tranche, 75 ans et plus. Une dernière statistique montre cette "vulnérabilité" : sur l'ensemble des personnes testées positives depuis le début de l'épidémie dans les Pyrénées-Atlantiques, 47 % a 75 ans ou plus.

Pas de pic de nouveaux cas dans les Pyrénées-Atlantiques depuis le déconfinement

Les données publiées quotidiennement par l'ARS Nouvelle-Aquitaine pouvaient laisser croire à un pic de nouveaux cas de coronavirus dans les Pyrénées-Atlantiques depuis le déconfinement. De 330 cas au 11 mai, ce chiffre a grimpé à 401 cas au 24 mai, soit 71 nouveaux cas en deux semaines, la progression la plus importante de la région. 

Renseignement pris, il s'agit en fait d'un rattrapage de données par l'ARS : des cas positifs antérieurs au 11 mai ont été intégrés au décompte ces derniers jours, faisant ainsi progresser "artificiellement" les nouveaux cas de manière bien plus rapide. En réalité depuis le 11 mai, 26 nouveaux cas positifs ont été comptabilisés dans les Pyrénées-Atlantiques, soit une progression comparable à celle des autres départements de la grande région.

Les explications de Sophie Larrieu, épidémiologiste à Santé Publique France

Choix de la station

À venir dansDanssecondess